Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Santé maternelle> Etats des lieux au Burundi

La santé des mères a été améliorée

 

La troisième enquête démographique et de santé au Burundi (EDSB III) de 2016-2017 indique que l’état de santé maternelle a été amélioré. La grande majorité des naissances se sont déroulées dans un établissement de santé (84 %). 

 

Le document indique qu’à propos des soins prénatals, la quasi-totalité (99%) des femmes de 15-49 ans ayant eu une naissance vivante au cours des cinq années  précédant l’enquête a effectué au moins une visite prénatale auprès d’un prestataire formé (médecin, infirmier ou sage-femme). Le nombre et le moment des visites sont également importants. Selon le document, moins de la moitié des femmes (49%), ont effectué au moins quatre visites et pour 47%, la première visite s’est déroulée avant quatre mois de grossesse. Le document affirme que l’efficacité des soins prénatals dépend de la qualité des services rendus lors des consultations. Pour 84% des mères, montre le document, la dernière naissance a été protégée contre le tétanos néonatal. Parmi les femmes ayant reçu des soins prénatals pour la naissance la plus récente, 48% ont eu leur tension artérielle vérifiée et 27% ont eu un prélèvement d’urine. Concernant l’accouchement,  la grande majorité de naissances se sont déroulées dans un établissement de santé (84 %), la plupart dans le secteur public. Par contre, souligne le document, 12 % de naissances se sont déroulées à la maison. Globalement, 85 % de naissances ont été assistées par un prestataire formé, la majorité ont été assistées par une infirmière. Le document poursuit en montrant que la proportion des naissances qui ont été assistées par un prestataire formé augmente avec le niveau d’instruction de la mère et avec le niveau du bien-être économique du ménage. 

La prévention des complications après l’accouchement

Les soins postnatals aident à prévenir des complications après l’accouchement. D’après le document, la moitié de mères (51%) ont reçu des soins postnatals dans les deux jours suivant l’accouchement, mais 48% de mères n’ont pas reçu de soins postnatals. De même, ajoute-t-il, 49% des nouveau-nés ont reçu des soins postnatals dans les deux jours consécutifs après la naissance, mais 50% n’ont pas reçu de soins postnatals. Pour ce qui est de tendances de santé maternelle, les résultats de l’EDSB-III 2016-2017 montrent une amélioration dans la santé maternelle. La proportion de femmes ayant effectué au moins quatre visites prénatales, fait savoir le document, la proportion de naissances qui se sont déroulées dans un établissement de santé et la proportion de naissances assistées par du personnel formé ont toutes augmenté depuis 2010. A propos de la mortalité maternelle, l’EDSB-III a demandé aux femmes sur la survie de leurs sœurs pour estimer la mortalité maternelle. Le rapport de mortalité maternelle comprend les décès des femmes pendant la grossesse, l’accouchement ou les 42 jours qui ont suivi l’accouchement, à l’exclusion des décès dus à un accident ou à des actes de violence. Au Burundi, selon le même document, le rapport de mortalité maternelle est estimé à 334 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes pour la période des sept dernières années précédant l’enquête.

Ezéchiel Misigaro

Ouvrir