Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COLLINE MATARA> Problème de bois de chauffage

Des conséquences s’abattent sur les familles de cette localité

 

IMG 4856Les  habitants des  localités environnants la ville de Bujumbura sont en grande partie confrontés au problème de bois de chauffage.  Ceux de la colline Matara font face à ce problème même si cette colline semble éloignée de la ville de Bujumbura. Le bois de chaufage y est une chose rare et chère.   

 

Matara est l’une des collines de la commune Nyabiraba en province de Bujumbura. Là-bas, le bois de chaufage s’achète  comme l’a constaté la rédaction du quotidien Le Renouveau lors son passage sur cette colline. Ce qui est étonnant, c’est que cette  localité est couverte d’arbres de différentes sortes, mais les plus petits sont plus observables que les grands. Les habitants intérrogés signalent que ce problème est dû au fait que les arbres sont vendus et exportés vers la ville de Bujumbura.Ce problème de bois de chaufage a plusieurs conséquences sur les familles. Les familles à faible moyens  continuent à utiliser le bois de chauffage malgré sa rareté.  Et ces conséquences s’abattent alors aux  enfants qui n’ont pas d’autres tâches que la recherche du bois de chaufage de leur retour de l’école. Ces derniers prennent un  long trajet  pour trouver  même ce petit bois utilisable dans les familles. Arriver à la maison, les utilisateurs de ce bois signalent qu’il  devient aussi un autre problème car on doit rester près des foyers lors qu’on fait la cuisine à cause de la non resistance au feu de ce bois de petite taille. « On ne fait aucune autre chose quand  on est en train  de faire la cuisine ; si on quitte les foyers, le feu s’eteint dans  peu de minutes », explique un utilisateur de tel bois de chauffage.Ceux qui ont  des moyens n’utilisent plus le bois de chaufage, mais le charbon pour faire la cuisine. Ces derniers font savoir que le prix du charbon augmente de jour en jour à cause des demandeurs qui augmentent aussi de temps en temps. « En plus de l’achat de quoi manger, on est aussi obligé d’acheter le charbon pour cuir et cela nous conduit souvent à l’incapacité financière », fait savoir un utilisateur de charbon.Ce mouvement d’exportation du bois vers la ville de Bujumbura fait peur les habitant de la colline Matara.  Ces derniers se lamentent que si rien ne se fait, ils se retrouveraient en desert d’ici peu d’année parce que les vendeurs de ces arbres n’atteignent même pas leur matûrité.

Eric Sabumukama

Ouvrir