Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MSPLS> Journée de sensibilisation sur le cancer et la promotion des modes de vie sains

La population a été interpellée à adopter des modes de vie qui ne l’exposent pas

 

DSC06642En collaboration avec ses partenaires, le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida (MSPLS) a organisé, le jeudi 28 février 2019, une journée de sensibilisation sur le cancer et la promotion des modes de vie sains à Bujumbura. La population a été interpellée à adopter des modes de vie sains qui n’exposent pas leur santé au cancer. 

 

Selon le secrétaire permanent au ministère en charge de la santé publique, Jean Baptiste Nzorironkankuze qui avait représenté le ministre en charge de la santé publique, la lutte contre le cancer constitue un véritable enjeu de santé publique de développement dans le monde. D’après l’OMS, en 2012, 14 millions de personnes avaient contracté le cancer et 8,2 millions de personnes en étaient décédées, a-t-il précisé. Parmi les facteurs responsables de la lourde charge de cancer en Afrique, a fait savoir M. Nzorironkankuze, figurent le manque criant d’informations sur les signes et symptômes précoces du cancer, le diagnostic tardif et les diagnostics  erronés.Au Burundi, quoique les données épidémiologiques sur le cancer soient insuffisamment documentées, 5% des décès dans le pays sont dus au cancer. Les femmes sont nettement plus touchées en raison du nombre élevé du cancer du col de l’utérus suivi du cancer du sein et de l’œsophage, a souligné  M. Nzorironkankuze.Selon le secrétaire permanent Nzorironkankuze, l’objectif de cette journée est de sensibiliser les différents intervenants dans la prévention, le dépistage précoce, la prise en charge du cancer et l’adoption des modes de vie sains.  Le problème le plus important est que la prévention du cancer est plus facile que son traitement. C’est pourquoi M. Nzorironkankuze a interpellé toute la population à adopter des modes de vie sains qui n’exposent pas leur santé au cancer. Pour ce, il faut éviter la consommation du tabac, la consommation excessive d’alcool et surtout se faire consulter à temps.Sur les facteurs de risques du cancer, l’un des orateurs du jour, Dr Léonard Bivahagumye, a évoqué également la sédentarité. Il a invité les gens à faire des exercices physiques pour avoir une bonne santé. Quant à l’alimentation, M. Bivahagumye n’a pas oublié d’interpeller les gens à consommer des aliments sains et équilibrés. Dans chaque repas, il faut mettre des légumes et des fruits, a-t-il signifié.

Martin  Karabagega

Ouvrir