Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ZONE KANYOSHA> Grogne de la population face aux problèmes de la gestion des ordures ménagères

Il y a risque des maladies liées au manque d’hygiène

 

L’association chargée de ramasser les immondices dans les ménages de la zone Kanyosha passe un bon bout de temps sans faire son travail convenu entre elle et les habitants de cette localité. Et la population se lamente que cette situation peut être la brèche des maladies liées au manque d’hygiène.  

 

La population de la zone de Kanyosha se lamente que si rien n’est fait dans la gestion des ordures ménagères, elle court le risque d’attraper les maladies liées au manque d’hygiène. Certaines personnes ont opté pour le transport de ces ordures par vélo, d’autres les font transporter sur la tête. Mais le problème reste de savoir où on les jette étant donné que cela se fait le soir lorsqu’il commence à être obscur. G. B, un habitant de cette localité,  a indiqué que la situation s’aggrave et il est difficile de connaître la vérité concernant la gestion des immondices. Car, l’association chargée de collecter les immondices dans cette localité n’a pas averti ses clients qu’elle allait abandonner son travail alors qu’il y avait un contrat. Selon lui, normalement, s’il y a une convention entre deux personnes, l’une des parties ne pourra pas réaliser ce contrat sans consulter l’autre. Il a fait savoir que ce qui fait peur est que c’est dans la période pluvieuse que les maladies liées au manque d’hygiène sont fréquentes. Selon lui, il est très important que les administratifs locaux prennent en main cette question, sinon la population va souffrir à cause de ces ordures qui sont dans les ménages. Il a indiqué que  ceux qui ont une partie non bâtie dans leurs parcelles ont de la chance car ils peuvent creuser un fossé pour  y jeter les ordures ménagères qui sont facilement dégradables. Notre source a fait un clin d’œil à ceux qui jettent les ordures n’importe où surtout dans les rues de changer le comportement. Et il a précisé que chacun devrait être responsable parce que la propreté concerne tout le monde. 

Fidès Ndereyimana

Ouvrir