Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Zone Bwiza> Insalubrité des petits restaurants autour du marché de Jabe

Leur état d’hygiène laisse à désirer

 

DSC 0524Comme le marché de Jabe est déjà réhabilité, il importe que ses alentours soient tenus dans un état propre. Nous faisons allusion aux petits restaurants qui ceinturent ledit marché. Ces gargotes ne permettent pas aux clients de respirer l’air frais. Encore faut-il se soucier de l’état hygiénique du menu que les propriétaires de ces petits restaurants servent à leurs clients.  

 

Les petits restaurants en plein air se trouvant aux alentours du marché de Jabe méritent d’être réhabilités dans la mesure où ils ne répondent plus à la beauté des nouvelles infrastructures de ce marché qui est actuellement reconstruit de manière moderne. Le quotidien « Le Renouveau» s’en est rendu compte, le mercredi 28 novembre 2018, lorsqu’il était de passage dans cette partie de la zone Bwiza. Tenez ! Le marché de Jabe a été réhabilité suivant les normes plus modernes. Il va sans dire que tous les alentours s’y conforment pour que le marché soit présentable à l’intérieur comme à l’extérieur. Il y a lieu de déplorer le fait que la qualité des constructions se trouvant aux côtés de ce marché laisse à désirer. Les petits restaurants en plein air appelés également des gargotes sont par exemple dans un état d’incommodité. Les uns sont construits à l’aide des bâches, pendant que les autres sont faits de vieilles tôles que l’on peut considérer comme des pièces destinées à la récupération dans l’objectif de les transformer. Cette situation affecte l’état d’hygiène de telles constructions plus qu’archaïques. Les matériaux locaux qui constituent les murs de ces petits restaurants sont noircis par la fumée de la cuisine, d’autres étant  détériorés par l’usure prolongée.  Il reviendrait à la mairie de Bujumbura de sensibiliser les propriétaires de ces gargotes en vue de procéder à leur renouvellement. Ce qui pourrait permettre d’assainir tous les milieux environnants. Encore faut-il qu’ils  tiennent propres les ustensiles de cuisine pour offrir aux clients les menus qui sont dans un état hygiénique satisfaisant et acceptable.  

Masta Shabani

Ouvrir