Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Minisanté > Suspension temporaire des associations des tradipraticiens et diététiciens

Elles devraient d’abord avoir un contrat de partenariat avec le ministère en charge de la santé publique

 

Dans une correspondance au ministre de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement local, le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida lui demande de suspendre temporairement les associations des tradipraticiens et diététiciens. Cette suspension a pour motif que ces associations n’ont pas de contrat de partenariat avec le ministère en charge de la santé alors qu’elles exercent le métier de guérir. 

 

Dans ladite correspondance, il est dit que dans le but de réglementer le secteur de la médecine traditionnelle et pour empêcher  ceux qui se cachent derrière ce secteur pour escroquer la population, le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida a demandé au ministère de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement local de suspendre momentanément les associations des tradipraticiens et diététiciens en attendant  l’aboutissement du processus de réglementation en cours. Il y est signalé qu’il est observé ces derniers jours des actions de tradipraticiens  qui ne respectent pas l’éthique médicale et qui ont des conséquences néfastes sur la santé de la population. Par ailleurs, la plupart de ces associations  utilisent les documents d’agrément du ministère de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement local pour exercer l’art de guérir. Or, ces associations devraient d’abord avoir un contrat de partenariat avec le ministère en charge de la santé publique avant d’exercer cet art. Pour ce motif, elles devraient donc être suspendues momentanément pour régler cette équivoque.        

Rose Mpekerimana

Ouvrir