Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

QUARTIER NYABAGERE> Problèmes d’évacuation des eaux de pluie

Le traçage des caniveaux s’avère nécessaire

 

IMG 3909Dans les quartiers non viabilisés, le manque de canalisation destinée à orienter les eaux de ruissellement et celles en provenance des ménages constitue un grand problème, ce  qui est souvent à l’origine du mauvais état des routes dans ces quartiers. Le traçage des caniveaux s’avère nécessaire pour éviter que les eaux de ruissellement endommagent les routes.  

 

Le quartier Nyabagere situé en Zone Gihosha dans la commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura  est l’un des quartiers non viabilisés. Dans ce quartier comme dans les autres non viabilisés,  le manque de canalisation destinée à orienter les eaux de ruissellement et celles en provenance des ménages constitue un grand problème; ce  qui est souvent à l’origine du mauvais état des routes dans ces quartiers. Ainsi,  quand il pleut, les eaux de ruissellement et celles en provenance des ménages manquent d’orientation et creusent des passages en pleine route. Cela  constitue un grand obstacle pour les usagers de cette route. Après la tombée des pluies, le problème devient plus grave.  Il est impossible de se déplacer dans ces quartiers puisque presque toutes les rues deviennent embourbées. Même les propriétaires des véhicules éprouvent beaucoup de difficultés à se déplacer. Le pire est que ceux qui se déplacent à pied sont obligés de contourner la partie de la route embourbée pour arriver à destination. 

Les caniveaux ne sont pas continus

Pour faire face à ces problèmes et dans le cadre d’orienter les eaux de ruissellement et celles en provenance des ménages, certains  habitants de ce quartier essaient de tracer des caniveaux devant leurs maisons ou leurs parcelles.  Etant donné que ces caniveaux sont discontinus et exigus, ils ne supportent pas les eaux de ruissellement qui, par la suite, se déversent dans les rues et les endommagent.  Les habitants de ce quartier demandent aux autorités concernées de les aider en canalisant ce quartier car la défectuosité des routes cause du tort à l’Etat  et aux collectivités locales. Non seulement la réhabilitation de ces routes va coûter cher à l’Etat, mais aussi les véhicules qui les empruntent  sont exposés à des panne récurrentes.
Emelyne Iradukunda

Ouvrir