Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

TIC > Journée internationale des jeunes filles dans les TIC, édition 2018

«Les compétences en matière des TIC peuvent s’exporter facilement »

 

DSC03206Le vendredi 3 août 2018, a eu lieu à Bujumbura, la célébration de la journée  internationale des jeunes filles dans les technologies de l’information et de la communication (TIC). La ministre en charge de ce secteur, Evelyne Butoyi, a encouragé les jeunes filles à s’intéresser encore plus aux TIC car les compétences dans ce domaine s’exportent facilement. En plus, étant les piliers des sociétés, ces filles peuvent appuyer leur pays étant donné que le monde en expansion a le plus besoin des TIC. 

 

«L’organisation de la présente journée s’inscrit dans le cadre de la politique du ministère en charge des TIC. Cela avec l’encadrement des jeunes en cette période des vacances», a dit Mme Butoyi. Le but de cette journée est de créer un environnement international qui encourage les jeunes filles et les jeunes femmes à envisager une carrière dans le secteur des TIC en pleine extension. Cette journée permet ainsi aux jeunes filles comme aux entreprises technologiques de bénéficier des avantages d’une plus grande participation féminine dans le secteur des TIC. Toutefois le chemin à parcourir est toujours long. Mais la ministre rassure qu’avec détermination, les jeunes filles peuvent récolter les fruits de leurs efforts. La maitrise des TIC aujourd’hui est un enjeu de taille dans le monde moderne en expansion. Non seulement les TIC sont intéressantes, mais présentent aussi pour la carrière professionnelle des filles, des avantages pleins d’opportunités et de débouchés d’emplois. La maitrise des TIC est un outil d’autonomisation de la jeune fille et des femmes ici au Burundi. Les compétences en matière de TIC peuvent s’exporter facilement, a encore dit Mme Butoyi. Ce qui veut dire que les détenteurs de ces talents peuvent travailler dans n’importe quel pays, que ce soit les pays de la sous-région ou d’autres pays du monde. Les TIC donnent accès à de meilleures conditions de vie comme les soins de santé, l’éducation, une meilleure gestion de l’environnement, une meilleure communication et une meilleure gouvernance. Elle a encouragé les jeunes filles à être courageuses dans leurs projets car elles sont les piliers de la société tout en interpellant les partenaires dans ce domaine de veiller à continuer de développer ce secteur en faveur des jeunes filles. Aux jeunes filles, elle a réitéré  son soutien. Des jeunes filles et jeunes femmes présentes à cette activité ont pu montrer leurs talents dans le domaine des TIC en rapport avec la création des applications qui peuvent aider à œuvrer pour le développement de leurs projets.
Blandine Niyongere

Ouvrir