Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AMBASSADE D’EGYPTE AU BURUNDI> Lancement du fonctionnement des équipements à l’Hôpital communautaire de Musenyi

Ce matériel va apporter une grande innovation

 

DSC 0615Dans sa descente du lundi 30 juillet 2018, l’ambassadrice d’Egypte au Burundi a procédé au lancement du fonctionnement des équipements médicaux au Centre égypto-burundais de néonatologie de l’Hôpital communautaire de Musenyi en commune Tangara de la province de Ngozi. Ce matériel va apporter une grande innovation. En plus, une aide aux malades dudit hôpital a été octroyée et celle destinée aux vulnérables de la dite commune laissée à l’administrateur. 

 

Le médecin directeur de l’Hôpital communautaire de Musenyi, Dr Didace Nzigamasabo, a fait savoir que ce don vient à point nommé car il est d’une grande utilité. «  Nous sommes ravi de cette aide qui va servir la population de la commune Tangara et des communes environnantes.  Ce don va apporter une grande innovation parce que des enfants qui naissaient avec des problèmes sérieux et des prématurés étaient obligés d’être référés ailleurs. Désormais, les autres seront référés à notre hôpital », a-t-il dit. Selon Dr Nzigamasabo, l’hôpital communautaire de Musenyi a commencé à soigner les patients le 25 juin 2018. Jusqu’aujourd’hui a-t-il ajouté, trois cent patients ont été soignés. L’ambassadrice d’Egypte au Burundi, Abeer  Bassiouny a indiqué que ce don est constitué de 10 machines couveuses, 3 machines de photothérapie, 3 extracteurs  d’oxygène, 3 respirateurs non invasifs ainsi que d’autres  matériels   connexes.  Ce don  est   évalué  à  une  somme de 200 000 000 FBu. Après avoir distribué à chaque patient de cet hôpital 6 kg d’aide alimentaire, Mme Bassiouny a aussi laissé à l’administrateur de la commune Tangara, Marguerite Mpabonimana, une aide alimentaire, dont le sel iodé égyptien, à distribuer à 200 familles vulnérables.  Cette aide était aussi composée de 6 kilos des biens alimentaires pour chaque famille.Mme Bassiouny a fait savoir que le sel enrichi par l’iode destiné à la population, surtout aux plus vulnérables, est un sel très essentiel au fonctionnement de l’organisme humain.   Sa carence entraine le goître. Ce sel prévient cette maladie. C’est une maladie très grave de la tyroïde avec des manifestations cliniques très graves qui peuvent altérer le quotient intellectuel des gens atteints. 
Ezéchiel Misigaro

Ouvrir