Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Parcem> Point de presse du mardi 5 juin 2018

Chaque Burundais devrait prendre conscience de la protection de l’environnement

 

DSCO6061A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, le président de Parcem (Parole et actions pour le réveil des consciences et l’évolution des mentalités) Faustin Ndikumana a animé le mardi 5 juin 2018, un point de presse au cours duquel il interpelle la conscience de chaque Burundais parce que la situation de l’environnement est de plus en plus alarmante.  

 

Faustin Ndikumana a donné des exemples illustrant la dégradation de l’environnement; notamment, une vitesse de déforestation annuellement de 64 hectares, l’érosion qui fait perdre annuellement 100 tonnes par hectare de bonne terre, les inondations dévastatrices devenues endémiques chaque année, le déficit de traitement des eaux usées avec le Centre d’épuration de Buterere, les ordures ménagers. M. Ndikumana a également indiqué que le coût de captage de l’eau potable du lac Tanganyika par la Regideso va bientôt augmenter car plus on pollue, plus il est difficile de capter cette eau. « Nous courons un risque exagéré par rapport à nos         vies ».Le président de Parcem a aussi fait savoir qu’un budget de six milliards pour un ministère aussi stratégique que  celui en charge de l’environnement est insuffisant ces jours-ci. A cet effet, les conséquences sont que notre pays enregistre un manque à gagner lié au tourisme, à la biodiversité, au coût du changement climatique sur la production agricole. Pour lui, il faut une réunion, un conclave pour inviter les gens à la redevabilité.
Yvette Irambona

Ouvrir