Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MSPLS> Présentation du plan de contingence de la maladie à virus Ebola au Burundi 2018

Prévenir la propagation de cette maladie

 

DSC 0380En collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida a procédé, le vendredi 01 juin 2018, à la présentation du plan de contingence de la maladie à virus Ebola au Burundi 2018, à Bujumbura. Le but était de prévenir la propagation de la maladie à virus Ebola au Burundi. 

 

Dans ses propos, le représentant de l’OMS au Burundi Kazadi Walter Mulombo a indiqué que l’OMS a demandé à tous les pays proches de la RDC qui sont au nombre de 9, dont le Burundi de se tenir prêts à faire face au moment où il y aurait  des cas qui puissent migrer vers les pays voisins. L’OMS recommande aux pays voisins de la RDC de conduire des campagnes régulières d’information de tous les intervenants clés et du public en général sur ce qu’est la maladie à virus Ebola et la façon de s’en prévenir.Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le Sida Thaddée Ndikumana a indiqué que l’OMS a déployé tous les moyens pour appuyer le pays afin de faire face à l’épidémie d’Ebola. Parallelèment, les actions d’alerte ont été ménées spécialement dans les pays frontaliers avec la RDC dont le Burundi.Le plan de contingence qui a été élaboré vise à prévenir la propagation de la maladie à virus Ebola au Burundi. Pour y arriver, il y a des points plus importants qui doivent être faits. Il s’agit, notamment, du renforcement de la coordination des actions de prévention et de riposte, a fait savoir M.Ndikumana.Dans une interview qu’il a accordée à la presse après les travaux, M. Ndikumana a tranquillisé la population burundaise et l’a appelé à continuer à bien cohabiter avec la population de la RDC. Le ministère en charge de la santé a élaboré un plan des actions concrètes  qui seront mises en place à partir de ce lundi 04 juin 2018, a-t-il dit. Il n’y a pas de cas d’Ebola au Burundi, a-t-il ajouté. Le plan présenté aux partenaires a un coût d’environ deux millions de dollars américains et se sont prononcés pour le financer, à part les fonds qui seront donnés par le gouvernement.

Martin Karabagega

Ouvrir