Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

LAC TANGANYIKA> L’ambiance qui règne sur les plages

Un incontournable lieu de détente

 

IMG 4Parmi les beautés du Burundi, les plages du lac Tanganyika constituent un incontournable lieu de se détendre tant pour les nationaux que pour les étrangers. Cela est d’autant plus vrai que les foules profitent du beau temps chaque week-end sur les différentes plages. 

 

Sur ses étendus de sables, les bords des eaux du lac Tanganyika constituent les lieux de détente et de joie en famille et entre amis. Ils attirent de plus en plus de parents qui viennent se détendre avec leurs enfants. C’est ainsi que des  balançoires et autres jeux pour enfants y sont installés pour les attirer. L’affluence est beaucoup plus grande pendant les vacances.Les voyageurs venus des pays étrangers viennent souvent passer les week-ends sur ce paysage extraordinaire où l’on observe également les montagnes qui entourent la ville de Bujumbura et celles de la République démocratique du Congo. Les gens y organisent aussi de petites fêtes amicales  dans la joie et dans le bonheur et au rythme de la musique. Ceux qui veulent se rafraîchir sont aussi servis. H. A. est une personne rencontrée à la plage dénommée Big one way beach. Il a indiqué qu’il y passe au moins une fois par mois. Pour lui, c’est une très bonne ambiance pour les sorties entres amis et un moment de détente sympathique. Les activités génératrices de revenu y sont également effectuées. Les vendeurs ambulants y viennent en grand nombre ; ce sont notamment les vendeurs d’arachides, d’œufs, de cigarettes etc. De petites pirogues sont disponibles pour faire des tours, transportant de personnes et moyennant un montant convenu d’argent.  Abdul Hassan est un enfant artiste de treize ans rencontré sur les lieux. Il exerce le métier de chanteur sur différentes plages du lac. Il est payé selon le nombre de chants. Il a mentionné qu’il paie les frais scolaires et s’achète les uniformes grâce à ce métier. Il convient de faire savoir que chaque année, de nouvelles plages s’ouvrent au grand public. Cela favorise la création de pas mal d’emplois sans oublier le développement du tourisme au Burundi.         

Eric Mbazumutima

 

LOISIR> L’Importance de la musique

Elle forme et prodigue des conseils

 

IMG 0709L’art de chanter occupe aujourd’hui un nombre important de jeunes. Dans un entretien qu’il a accordé à la rédaction du quotidien  Le Renouveau, Blaise Nduwayezu, chanteur, nous parle de l’importance de la musique pour lui-même, pour l’auditeur et pour la société en général. 

 

M. Nduwimana est membre du club musical « Les jumeaux » et atteint aujourd’hui un niveau considérable en matière de musique. Blaise .Nduwayezu, surnommé  N-Blez en musique, témoigne que l’art de la musique a été toujours son rêve depuis son enfance. Il dit ceci : « J’aimais écouter de la musique à partir le poste de radio de mon père. J’admirais les artistes burundais plus que les autres ». Celui-ci poursuit qu’il se retrouvait ayant déjà mémorisé le maximum de chansons produites par les chanteurs burundais. « C’est ainsi que je me suis inspiré de ces chansons et j’ai commencé avec une petite guitare à laquelle je jouais à mon retour de l’école », signale le chanteur. Maintenant, M. Nduwayezu est un chanteur expérimenté, il parle aussi de l’importance de la musique. L’importance de la musique est capitale et elle est de diverses formes selon Blaise Nduwayezu. Le premier à bénéficier des bienfaits de la musique  est le chanteur lui-même. Comme le signale l’interlocuteur, en plus des revenus financiers tirés de la musique par le chanteur, un estime  de soi est constaté  chez lui. «Un musicien n’est jamais timide, il est ouvert à tout le monde», fait savoir Blaise Nduwayezu.  Grâce à son ouverture à tous et son estime de soi, l’artiste témoigne qu’il est aimable dans son entourage et qu’il est connu de plusieurs personnes. L’interlocuteur souligne qu’avec les revenus que lui procure la musique, il parvient à couvrir ses besoins vitaux.Le chanteur n’oublie pas de signaler l’importance de la musique pour les auditeurs. En plus de diminuer le stress de celui qui l’écoute, M. Nduwayezu fait savoir que la musique forme et prodigue des conseils aux auditeurs. Avec ses conseils et enseignements, une musique bien faite construit  la société; mal faite, elle la détruit. M. Nduwayezu conseille à ses collègues chanteurs de veiller aux  mots utilisés, car la musique peut construire ou détruire une société avant la diffusion  d’une chanson. 

Eric Sabumukama

 
Ouvrir