Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Championnat de volley-ball > Remise de coupes aux équipes gagnantes par le Premier vice-président de la République

Il a prodigué des conseils aux présidents des équipes

 

DSC 1092Le Premier vice-président de la République du Burundi, Gaston Sindimwo, a rehaussé de sa présence la finale du championnat de volley-ball, édition 2017-2018, qui s’est déroulée au terrain du département des Sports, le dimanche 15 avril 2018. Côté dames, l’équipe Muzinga a battu Jenda light et, coté hommes, Rukinzo a gagné le match contre Muzinga. Le Premier vice-président de la République a invité  les présidents des équipes à travailler davantage pour développer le volley-ball au Burundi et a promis de continuer à les soutenir.  

 

Organisé par la Fédération burundaise de volley-ball, le championnat a vu la participation de différentes équipes féminines et masculines, de Bujumbura et de l’intérieur du Burundi. Les demi-finales et la finale ont eu lieu du 14 au 15 avril 2018 sur le terrain du département des Sports de Bujumbura. Du côté dames, la finale a opposé Muzinga à Jenda light et s’est terminée en faveur de  Muzinga sur un score de trois sets à un. Côté hommes, elle a été jouée entre Muzinga et Rukinzo et s’est soldée sur un score de trois sets à zéro en faveur de Rukinzo. Dans son discours, le président de la Fédération burundaise de volley-ball, Gordien Iradukunda, s’est réjoui de la tenue de ce championnat. Il a remercié toutes les équipes qui y ont participé et tous ceux qui se donnent corps et âme pour le développement du volley-ball au Burundi dont le Premier vice-président de la République ainsi que le ministre de l’Intérieur et de la formation patriotique. Il a ainsi passé en revue les obstacles qui empêchent que le volley-ball soit suffisamment développé au même titre que les autres disciplines. A son tour, le Premier vice-président de la République s’est lui aussi réjoui de l’organisation et de la tenue de ce championnat. Il a remercié les organisateurs, les équipes et tous les spectateurs qui ont suivi les matchs depuis le début de ce championnat. A propos du développement du volley-ball, il a invité les présidents des équipes à fournir plus d’efforts et a indiqué que le gouvernement va les soutenir. M. Sindimwo n’a pas manqué d’indiquer que les jeux sont à la base de la cohabitation pacifique et du renforcement de la cohésion sociale. D’où, a-t-il ajouté, il faut tout faire pour le développement des jeux au Burundi, dont le volley-ball. 
ASTERE NDUWAMUNGU

 

CECAFA U-17 Burundi 2018> Match d’ouverture

Le Burundi a été battu par le Kenya, en match d’ouverture (4-0)

 

IMG 001Le tournoi de la Cecafa U-17 Burundi 2018 a bel et bien démarré, le samedi 14 avril 2018. En match d’ouverture, qui s’est joué au stade Umuco de Muyinga, le Burundi (pays hôte) s’est incliné devant le Kenya (4-0). Pour l’autre rencontre de ce groupe, l’Ethiopie avait battu la Somalie par 3 buts à 1 mais vingt-quatre heures après, il a été sanctionné par un forfait, en faveur de la Somalie, pour avoir aligné des joueurs dépassant l’âge requis. 

 

Le public avait répondu nombreux à cette rencontre d’ouverture entre le Burundi et le Kenya et dont le coup d’envoi a été donné par le Premier Vice-président de la République, Gaston Sindimwo. Il était accompagné par le président du Sénat du Burundi et président de la Fédération de football du Burundi (FFB), Révérien Ndikuriyo. Etaient également présents à cette rencontre, les plus hautes personnalités du pays.Avant le coup d’envoi, des groupes de tambourinaires et de danses culturelles ont produits quelques exhibitions. Le climat était beau et l’ambiance de fête où le public était habillé de t-shirts de couleurs nationales pour soutenir l’équipe nationale.

Déroulement du match

Le Burundi a donné le coup d’envoi mais il s’est vite vu subtilisé le ballon et dans moins de trente secondes, le Kenya a eu son premier corner. Et pour les sept minutes de jeu, le Kenya a obtenu quatre corners mais sans trouver la faille dans la cage du Burundi gardé par Papy Habuka.Le Kenya va continuer à attaquer, en passant sur les ailes où il avait des joueurs très rapides. A la 15e minute de jeu, sur un corner, Christopher Kaila ouvre le score pour le Kenya. Deux minutes plus tard (17’), le Kenya obtient un penalty qui sera transformé par Nicholas Omondi. Menés par ce score de 2 buts à zéro, les jeunes joueurs du Burundi sont perdus et dépassés sur le terrain. A la 23e minute, les joueurs burundais réagissent sur un corner mais le capitaine Arthur Nibikora rate sa tête pour réduire le score. Nouvelle occasion pour le Burundi mais Dany Chastel Niyondiko, seul dans la surface de réparation, se heurte sur le gardien kenyan.Le score à la pause était de 2 buts à zéro, en faveur du Kenya. Une première période largement dominée par les Kenyans qui jouaient de longs ballons alors que du côté burundais, les joueurs se contentaient de petites passes dans leur moitié du terrain.A la reprise de jeu, les joueurs burundais prennent le risque et jouent plus haut, ils obtiennent deux belles occasions de but mais sans trouver le chemin du filet. A la 54e minute, le Kenya marque le 3e but par le capitaine Japhet Niyera. L’entraîneur du Burundi, Vivier Bahati, opère des remplacements mais sans toute fois donner des fruits.A la 79e minute, les carottes sont cuites pour le Burundi avec le 4e but kenyan inscrit par Patrick Wanjohi, reprenant de l’intérieur du pied un centre millimétré de Maxwel Mwendwa. Le public commence à quitter le stade, très déçu.

Vivier Bahati : « Nous avons été dominés par l’équipe kenyane »

Vivier Bahati, l’entraîneur principal des Intamba U17 a, dans la conférence de presse, accepté avec sportivité la défaite de son équipe et reconnu la domination de l’équipe adverse dans plusieurs compartiments de jeu. Il a toute fois indiqué qu’il va essayer de corriger les erreurs commises pour bien aborder les deux matchs de groupe qui restent dans l’objectif de jouer les demi-finales.Le public a également réagi, demandant de la patience car notre équipe est trop jeune et surtout que c’est leur première participation à un tournoi de haut niveau. Il a demandé d’aider à chercher des solutions au lieu de continuer à faire des critiques et dans quatre ans on aura une très bonne équipe des jeunes. 

Le Zanzibar est exclu du tournoi 

Pour le groupe B, l’Ouganda et la Tanzanie se sont séparés sur un  résultat nul (1-1). L’autre rencontre de ce groupe qui devait opposer le Soudan au Zanzibar n’a pas eu lieu. La raison est que le Zanzibar a aligné des joueurs qui dépassent l’âge demandé. Selon la Commission d’organisation, le Zanzibar est exclu du tournoi et doit rembourser les frais des tickets et de prise en charge. Il doit en outre payer une amende de 15 000 dollars américains et écoper une suspension d’une année.L’Ethiopie a, par contre, été sanctionnée par forfait et trois de ses joueurs sont exclus et seront renvoyés, ce mardi 17 avril, à Addis-Abeba. Retenons que pour la première journée, le Burundi occupe provisoirement la dernière place de son groupe. 
Kazadi Mwilambwe

 
Ouvrir