Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FEBUKA> Les préparatifs de l’équipe nationale pour le championnat du monde de karaté

Le ministère de la Culture et des sports est appelé à assurer sa responsabilité

 

IMG 003Pour la troisième fois, l’Espagne accueillera le Mondial de karaté du 6 au 11 novembre 2018. Pourtant, cette édition s’annonce inédite, puisque cet art martial fera partie des sports olympiques lors des Jeux de 2020 à Tokyo.Selon Gilbert Havugimpundu, l’entraîneur de l’équipe nationale, les préparatifs vont bon train au niveau de la Febuka. 

 

La capitale espagnole reçoit le témoin de Linz (Autriche), ville qui a accueilli le championnat en 2016. Mille karatékas de 110 pays différents y avaient participé. Madrid n’avait cependant pas été le premier choix de la Fédération mondiale de karaté. Elle avait tout d’abord sélectionné Lima (Pérou), mais les retards pris dans la construction d’un complexe en mesure d’accueillir l’événement ont poussé la fédération organisatrice à privilégier la ville de Madrid en remplacement.Par cette édition, l’Espagne accueille pour la quatrième fois un Mondial après les rendez-vous de Madrid en 1980 et 2002 et Grenade en 1992.Le karaté enregistre 50 millions de pratiquants à travers le monde, trois fois plus que le judo par exemple. Le mondial 2018 entend battre le record de participation car ce championnat comptera pour la sélection aux Jeux Olympiques de 2020.Pour M.Havugimpundu, la façon dont les athlètes se seront comportés au niveau des entraînements comptera beaucoup dans la séléction de ceux qui représenteront le pays. Il a fait savoir que la première édition du tournoi des jeux de la CEA qui a été organisée du 16 au 29 août 2018 a beaucoup aidé dans l’amélioration du niveau de karaté au Burundi. Il a ajouté que les karatékas burundais se comportent bien lorsqu’une occasion d’effectuer des sorties se présente. Il a donné l’exemple de Elvis Terimbere et Fiston Irakoze qui, après avoir participé aux jeux africains de la jeunesse qui se sont déroulés en Algérie et le tournoi qui s’est déroulé en Croatie, leur niveau a remarquablement monté.Il a alors fait savoir que les athlètes sont à l’œuvre pour pouvoir obtenir de bons résultats. Il interpelle le ministère de disponibiliser les moyens financiers comme il l’a toujours fait pour que ces athlètes ne rencontrent pas de problèmes liés soit à l’obtention de visas ou de frais de mission. C’est un honneur pour ledit ministère, pour les athlètes en particulier et pour tout le pays en général.
Olivier Nishirimbere

 

FOOTBAL>Eliminatoires de la CAN Cameroun 2019, 3e et 4e journées

Les Hirondelles du Burundi se sont envoléespour Bamako, la capitale malienne

 

Nouvelle image BamakoDans le cadre de la double confrontation entre le Burundi et le Mali, les Hirondelles du Burundi ont pris l’avion, le lundi 8 octobre pour Bamako, la capitale malienne. Avant leur départ, les joueurs ont tenu une courte réunion avec le président de la Fédération de football du Burundi (FFB) et président du Sénat du Burundi, Révérien Ndikuriyo. 

 

Dans quarante-huit heures, les Aigles du Mali vont accueillir les Hirondelles du Burundi pour le compte de la troisième journée, un match que tous les Burundais attendent avec beaucoup d’espoir si pas de gagner les trois points mais d’arracher au moins un résultat nul.Avant de prendre l’avion, les joueurs burundais ont tenu une réunion avec le président de la Fédération de football du Burundi et président du Sénat du Burundi, Révérien Ndikuriyo, accompagné des membres du comité exécutif de la fédération. Le président de la fédération a transmis aux joueurs le message de soutien du président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza. Les joueurs ont, de leur côté, promis de mouiller les maillots pour l’honneur du pays. Révérien Ndikuriyo a profité de ce moment pour leur prodiguer des conseils.Les dix-huit joueurs qui ont été convoqués ont tous répondu à l’appel du sélectionneur national, Alain Olivier Niyungeko. Ce dernier a indiqué qu’ils vont à Bamako pour chercher des points. Il a, en outre, ajouté que le moral de ses joueurs est au beau fixe, ils sont tous en bonne santé et savent ce qu’ils vont faire à Bamako.

Magassouba : la victoire à Bamako est indispensable

Victorieux lors de ses deux premières sorties contre le Gabon et le Soudan du Sud, le moral des joueurs maliens est au beau fixe, indique les journaux sportifs maliens, mais celui du sélectionneur par intérim, Mohamed Magassouba ne l'est pas moins car il est à son premier rendez-vous avec les Aiglons dans un match officiel. Malgré cela, il a déclaré qu’il se sent bien avec un groupe très unis pour atteindre les objectifs fixés Le sélectionneur malien a promis de ne rien laisser au hasard face au Burundi, la victoire est indispensable à Bamako comme à Bujumbura pour rester seul maître de leur destin au moment d’affronter le Gabon et le Soudan du Sud lors des deux dernières journées. « Nous sommes sur une série victorieuse, c’est une période positive qu’il faut prolonger. » Nous allons tout donner, nous sommes déterminés à nous qualifier directement ». Le match est programmé le vendredi 12 octobre 2018 à Bamako.

Kazadi Mwilambwe

 
Ouvrir