Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COLLECTIF JEWE SLAM> Slam Poésie

Présentation de la 2e édition du championnat burundais

Le président du collectif « Jewe slam » Adasopo Junior François et ses collaborateurs  ont  animé,   le    mardi 28 janvier 2020, à l’Institut français du Burundi, une conférence de presse. C’était dans le cadre de la présentation de la 2è édition du Championnat burundais de slam Poésie(CBSP). Contrairement à la précédente édition, cette dernière apporte une nouveauté  du fait que les provinces de l’intérieur du pays seront aussi représentées. L’appel à la candidature est prévu du 29 janvier au 1er mars 2020 et le championnat est ouvert à un Burundais ayant l’âge égal ou supérieur à 18 ans.


La demi-finale de cette 2e édition du championnat burundais de slam Poésie aura lieu  le 18 mars à Gitega tandis que la finale se déroulera dans la ville de Bujumbura, le 21 mars 2020.  M. Adasopo signale  que dix provinces dont Bujumbura mairie, Bujumbura, Bubanza, Kayanza, Ngozi, Muramvya, Mwaro, Gitega, Rumoge et Bururi sont concernées par ce championnat : «  C’est  une nouveauté parce que lors de la précédente édition de 2018, seule la mairie de Bujumbura était concernée», poursuit-il.  Quant aux modalités de candidature, Jean Paulin Bulakali, secrétaire du collectif « Jewe slam » et chargé de la communication dans le championnat a indiqué qu’un appel à candidature est lancé officiellement à partir de ce mardi 28 janvier 2020. Ceux qui  voudront  s’inscrire le feront soit sur les réseaux sociaux : facebook, instagram, twitter, sur le sitweb ou encore se présenter physiquement dans les différents points focaux  implantés dans les provinces.  Après audition, deux candidats par province seront retenus pour disputer la demi-finale tandis que les cinq premiers en demi-finale disputeront la finale. Celui ou celle qui remportera la finale représentera  donc le Burundi à la coupe  d’Afrique de slam Poésie  qui se déroulera cette année à Addis-Abeba, en Ethiopie.Les partenaires locaux ont aussi été appelé à soutenir  ce championnat de slam Poésie.  Quant à Elodie Ishimwe, chargée des Relations publiques au sein du collectif « Jew slam » ce genre de championnat devrait être soutenu par tout  Burundais ayant cette capacité ; mais seuls les partenaires étrangers interviennent souvent.

Eric Sabumukama

 

CAF> Mondial féminin U-17, Inde 2020

Nouvelle défaite du Burundi face à la Tanzanie (0-1)

0000045azertyL’équipe nationale féminine de football de moins de 17 ans (U17) du Burundi a reçu son homologue de la Tanzanie, le samedi 25 janvier 2020 au Stade Intwari de Bujumbura. La rencontre s’inscrivait dans le cadre des éliminatoires retour du mondial féminin U17, Inde 2020, tour préliminaire. Le Burundi a de nouveau perdu le match devant la Tanzanie (0-1). But inscrit par Protasia Pius Mbunda (30’).

 Le match a été officié par le trio Erythréenne : Yohannes Suzanna Semere (arbitre central), Elsa Ghebras Yohannes (première assistante) et Tedros Warsay Melake (deuxième assistante). Le quatrième officiel était Lydia Tafesse (Ethiopie) et la commissaire du match, Léocadie Ntsame Nguema (Gabon).Le coup d’envoi a été donné à 15 heures et après deux minutes de jeu, le Burundi, qui a bien démarré le match, se crée la première occasion de but par Noëlla Irakoze mais l’arbitre signale une position de hors-jeu. Cinq minutes après (7’), les Tanzaniennes réagissent et obligent la défense burundaise à concéder un corner, qui n’a rien donné.A la 26e minute, les Burundaises obtiennent un joli coup franc direct aux environs de 22 mètres. Annonciatte Nshimirimana cadre son tir mais la gardienne de la Tanzanie, Asha Mrisho, était bien placée sur la trajectoire du ballon.

A la trentième minute, Protasia Pius Mbunda réussi une frappe lobée aux environs de trente mètres, profitant du mauvais placement du portier burundais, Amissa Inarukundo, le ballon atterri dans les filets. C’est l’ouverture du score pour la Tanzanie.Le score, 1-0, en faveur des visiteuses a été maintenu jusqu’à la pause. Une première période moyenne pour les deux équipes au cours de laquelle, on n’a pas vu grand-chose. A la reprise, on attendait la réaction des Burundaises pour décrocher la victoire comme l’avait déclaré la veille, la sélectionneuse Daniela Niyibimenya, mais elle n’est pas venue malgré les remplacements opérés par cette dernière. Les Burundaises ont essayé de jouer plus haut mais sans toutefois trouver le chemin de but.A la 82e minute, la Tanzanie obtient un penalty et Rose Mpoma s’en charge de le tirer et elle met le ballon dans les airs. L’arbitre ajoute cinq minutes du temps additionnel qui n’ont rien changé au score et le dernier sifflet a confirmé la victoire de la Tanzanie, sur le score d’un but à zéro. 

Un total de 6 buts à 1 pour la Tanzanie

Au match aller qui s’est joué à Dar-es-Salaam, le 12 janvier dernier, la Tanzanie a gagné par 5 buts à 1. Un score qui a étonné le public sportif au vu du jeu que la Tanzanie a développé, le samedi au Stade Intwari. Pour les deux confrontations, la Tanzanie s’impose par 6 buts à 1, arrachant ainsi son billet pour le second tour.C’est vraiment une catastrophe pour les équipes féminines du Burundi, les U17 sont éliminées et pour les U20, il n y a pas grand espoir de se qualifier après leur cuisante défaite à domicile devant l’Ethiopie (0-5). Le match retour risque d’être une formalité pour la sélection burundaise.

« Nous avons fait un mauvais résultat à Dar-es-Salam »

 Répondant aux questions des journalistes, la sélectionneuse du Burundi, Daniella Niyibimenya, a dit que le mauvais résultat enregistré à Dar-es-Salaam au match aller serait à la base de cette élimination. Elle explique cette défaite par l’indisposition de certaines joueuses, et encore des titulaires, qui n’avaient pas joué ce match pour raison de maladie. Toutefois, elle tient à féliciter ses joueuses pour cette première expérience.

Kazadi Mwilamwe

 
Ouvrir