Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FOOTBALL> Championnat d’Afrique, Rwanda 2016

Les Hirondelles du Burundi s’imposent devant les Antilopes d’Ethiopie (2-0)

 

DSC 2020wwC’était le samedi 17 octobre 2015 au stade Prince Louis Rwagasore de Bujumbura, dans le cadre du dernier tour qualificatif aller pour la phase finale du championnat d’Afrique des nations des locaux qui se déroulera au Rwanda en 2016. Les deux buts ont été inscrits par l’attaquant de Vital’0, Laudit Mavugo (2e et 92e minutes).

Avec cette victoire, le Burundi a déjà un pas dans la phase finale du Chan 2016, mais tout sera confirmé dans une semaine, à Addis Abeba, après le match retour. Si le Burundi passe, ce sera une deuxième participation à la phase finale de ce championnat.
Le match a été rehaussé par la présence du Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, et de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de la Jeunesse, des sports et de la culture, Jean Bosco Hitimana, ainsi que du maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa.

Déroulement du match
A une minute du coup d’envoi, les joueurs burundais se présentent déjà devant le but éthiopien et obtiennent leur premier corner du match mais qui sera repoussé par la défense éthiopienne. A la deuxième minute, Hassani Bizimana déborde sur le couloir droit et centre pour Laudit Mavugo qui, de la tête, parvient à lober le portier éthiopien, Tariku Getenet. Ce fut l’ouverture du score pour le Burundi. Un but matinal qui soulève les supporteurs.
A la sixième minute, les Ethiopiens réagissent par un tir puissant du n° 9 éthiopien, Ramkel Lok, mais qui est passé à quelques centimètres du montant droit du portier burundais, Arthur Arakaza. A partir de cet instant, les joueurs burundais vont laisser les opérations du jeu aux Ethiopiens qui vont dominer par la suite cette première période sans toutefois créer de danger devant le but burundais.
A la pause, le score est resté d’un but à zéro en faveur du Burundi, une première période difficile pour les joueurs burundais qui ne parvenaient même plus à réussir cinq passes consécutives. La possession du ballon était éthiopienne à plus de 60%.
A la reprise, les deux sélectionneurs procèdent à des changements de joueurs mais qui n’ont rien apporté des deux côtés. A la 67e minute, le joueur éthiopien, Menyehu Wandemu piétine volontairement Shassir Nahimana alors qu’il était au sol, l’arbitre central n’hésite pas à sortir un carton rouge. A ce même instant, le sélectionneur du Burundi, Ait Abdelmalek essaie de contester les décisions de l’arbitre, ce qui lui valu, lui aussi, un carton rouge.
Le jeu sera équilibré entre les deux équipes. Il a fallu attendre le temps additionnel pour que les Hirondelles du Burundi doublent la mise par Laudit Mavugo, à la réception du centre de Rashidi Léon Harerimana. Tout le stade saute de joie car, avec une marge de deux buts, on voyait déjà la qualification pour Rwanda 2016.

«Pour le match retour, nous allons bien gérer ce résultat»
Le sélectionneur du Burundi, Ait Abdelmalek a, dans un point de presse, salué cette sixième victoire en six matches joués, toutes compétitions confondues. Cela montre, selon lui, que le travail est bon malgré une large domination des Ethiopiens lors de cette rencontre, surtout en première période.
« Nous avons gagné 2-0. Pour le match retour nous allons gérer ce résultat. J’ai vu les points forts et les lacunes de cette équipe éthiopienne. Nous allons travailler en conséquence ».
Expliquant son carton rouge, il a indiqué qu’il ne pouvait pas supporter que n’importe qui piétine sur son joueur.
Sur la question du schéma tactique qu’il va utiliser pour le match retour, Abdelmalek a indiqué qu’il va l’annoncer la veille de leur départ dans un point de presse. Pour le moment, a-t-il dit, il faut d’abord fêter.
Kazadi Mwilambwe

 

 

FEDERATION DE FOOTBALL DU BURUNDI> Point de presse animé par le sélectionneur national

« Pour le moment, les résultats sont positifs, il faut continuer à travailler »

Cela a été dit par le sélectionneur national, Ait Abdelmalek, le mardi 13 octobre 2015, dans un point de presse qu’il a animé juste après le match Burundi-Seychelles qui a connu la victoire du Burundi sur le score de 3 buts à zéro (les deux matches). Il a reconnu que la RD. Congo est un adversaire de taille qu’il faudra prendre très au sérieux.

Lors du match retour contre les Seychelles, les Hirondelles du Burundi ont laissé leurs supporteurs en suspens car à la pause, le résultat était vierge, de zéro but partout. A chaque seconde, ce public avait peur que les visiteurs ne puissent pas égaliser et jouer les prolongations qui pouvaient aboutir à des tirs au but. Mais, avec l’entrée d’Abassi Nshimirimana, à la 68e minute, les choses ont changé et à vingt minutes de la fin du match, le Burundi a ouvert le score par Fiston Abdul Razak, sur penalty.
Pour Abdelmalek, le match était un peu difficile suite aux conditions climatiques mais aussi l’état du terrain qui contenait de l’eau. Il a tout de même tenu à féliciter ses joueurs qui ont réalisé un grand travail sur le terrain. Le plus important, a-t-il dit, était de se qualifier pour le prochain tour de cette Coupe du monde, Russie 2018.
« Les résultats, jusqu’à présent, sont positifs, nous allons pouvoir travailler dur car notre prochain adversaire, c’est la RD. Congo. C’est un adversaire que nous devons prendre très au sérieux. Je reste malgré tout optimiste », a-t-il confié. Pour le sélectionneur du Burundi, le chemin de son équipe ne va pas, en tout cas, s’arrêter là.
Sur la question de savoir si le climat d’insécurité observé dans certains quartiers de la mairie de Bujumbura ne constituerait pas un obstacle sur le plan mental à ses joueurs. Abdelmalek a reconnu que le climat au pays n’était pas bon mais ses joueurs font tout pour redonner honneur à ce pays. Ces joueurs sont des Burundais, a-t-il ajouté, ils sont en train de montrer que pour le moment les Burundais ont besoin de l’unité et de la solidarité pour sortir de tous ces problèmes.
Abdelmalek a par ailleurs félicité les supporteurs des Intamba mu Rugamba. Malgré la pluie battante, ils sont restés en effet debout pour soutenir et encourager leur équipe et cela a permis aux joueurs de multiplier les efforts, surtout en deuxième période, où ils ont marqué les deux buts.

La RD Congo est une bonne équipe
En ce qui concerne la formation de la RD Congo, le prochain adversaire du Burundi pour le second tour des éliminatoires de la Coupe du monde, le sélectionneur du Burundi a reconnu que c’est une bonne équipe et il croit que les matches ne seront pas faciles. Il s’est réservé de parler des détails pour cette rencontre entre les deux voisins qui se connaissent très bien. Il y a des joueurs congolais qui jouent au Burundi et vice-versa.

Le Burundi reçoit l’Ethiopie, ce samedi 17 octobre 2015
Le match s’inscrit dans le cadre du dernier tour éliminatoire pour la phase finale du Championnat d’Afrique des nations, Chan, Rwanda 2016, qui concerne les joueurs locaux. Abdelmalek a indiqué qu’il compte sur un groupe d’au moins huit joueurs locaux qui sont ensemble avec les professionnels dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, Gabon 2017 et la Coupe du monde Russie 2018. Autre chose est que les joueurs burundais savent que ce match est très important.
Kazadi Mwilambwe

 
Ouvrir