Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ENTRETIEN> Cours Fifa pour entraîneurs des jeunes


« L’objectif de cette formation serait de bien préparer l’avenir de notre football »

 

En partenariat avec la Fédération internationale de football association (Fifa), la Fédération de football du Burundi (FFB) a organisé, du 3 au 7 avril 2017 dans les locaux du Centre technique national (CTN), un recyclage pour des entraîneurs du football des jeunes. Certains cadres de la fédération se sont exprimés. Le Secrétaire général de la FFB, Jérémie Manirakiza, a indiqué que l’objectif de cette formation n’est pas de remporter des coupes mais bien de préparer l’avenir de notre football.

Les entraîneurs des jeunes, issus de toutes les associations membres de la FFB, ont participé au dit recyclage qui a été dispensé par l’instructeur de la Fifa, Frans Masson. Ce dernier est devenu un ami du Burundi pour être venu plus de quatre fois dispenser des formations en la matière.
Jérémie Manirakiza a indiqué que l’année dernière, le Burundi avait présenté un projet d’organisation d’un championnat des jeunes et sur treize pays candidats, notre pays figure parmi les cinq qui ont été élus et cela témoigne du soutien indéfectible de la Fifa envers notre pays.
Le secrétaire général de la FFB a invité les participants à bien mettre en application les techniques apprises sur le terrain et d’être capables d’en faire profiter aux jeunes. Il a souhaité que certaines tricheries, qui se sont manifestées l’année dernière notamment sur l’âge des jeunes joueurs, ne se reproduisent plus. Il a, bel et bien, souligné qu’il ne sert à rien de tricher parce que l’objectif de cette formation n’est pas de remporter des coupes mais bien de préparer l’avenir de notre football.
Jérémie Manirakiza a enfin promis que, dans les jours à venir, la FFB effectuera une mission d’inspection et fera en sorte que ces jeunes puissent jouer avec des licences biométriques et cela permettra de diminuer sensiblement certains cas de tricheries.
De son côté, le directeur technique national de la FFB, Mohsin Mupenda, a souligné que la semaine a été très riche en instructions et a apporté une plus-value à l’essor du football dans le pays.
L’instructeur a, quant à lui trouvé du plaisir de revenir au Burundi pour la quatrième fois car ces jeunes, qui sont formés, a-t-il dit, sont le Burundi de demain. Frans Masson a demandé aux entraineurs d’avoir une vision, c'est-à-dire une philosophie de jeu, une méthode, une didactique qui va leur permettre de transmettre, d’éduquer au sens large et d’être capables d’organiser le jeu. Cela, a-t-il souligné, leur permettra, en tant qu’entraîneurs et éducateurs des jeunes, d’être capables de servir d’exemple d’éducation et de référence.

Kazadi Mwilambwe

 

FEDERATION DE FOOTBALL DU BURUNDI> Assemblée générale budgétaire

Le rapport financier de l’exercice 2016 approuvé par acclamation

 

La Fédération de football du Burundi (FFB) a tenu, le dimanche 2 avril 2017 à l’hôtel Sun Safari de Bujumbura, une assemblée générale budgétaire. Le rapport financier de l’exercice 2016 ainsi que les projets des nouveaux statuts de la FFB ont été approuvés par acclamation. La réunion a été dirigé par le président de la Fédération de football du Burundi et président du Sénat du Burundi, Révérien Ndikuriyo.

Ont été conviés aux travaux de cette Assemblée générale, les membres du Comité exécutif de la FFB, les présidents des associations provinciales, les responsables des clubs des Ligues A et B qui disputent le championnat de cette saison ainsi que les journalistes sportifs. Etaient également présents, le représentant du ministère de la Jeunesse, des sports et de la culture et la présidente du Comité national olympique du Burundi, Lydia Nsekera.
Dans son discours, Révérien Ndikuriyo a indiqué que pendant la saison 2016, le football sur le plan national a connu beaucoup de réalisations dans tous les domaines (compétitions, arbitrage, finances, formation,…), ce qui constitue, a-t-il dit, une grande satisfaction pour le football burundais.
Le président de la fédération a fait remarquer que la FFB se conforme toujours aux textes de la Fédération internationale de football association (Fifa) et de la Confédération africaine de football (Caf), raison pour laquelle elle respecte toutes les modifications des lois et règles annoncées par les deux instances de football. Il a ajouté, pour cette raison, la FFB a mis en place une commission pour l’analyse et la mise en pratique de ces lois.

Deux auditeurs approuvés
La FFB a présenté deux représentants appartenant à un cabinet d’audit financier afin que les membres de l’assemblée générale puissent les approuver. Après avoir présenté leur curriculum vitae et répondu aux différentes questions, les membres de l’assemblée générale ont approuvé leur recrutement par acclamation.

La grande partie du budget provient de la Fifa et de la Caf

Dans son exposé, le président de la Commission des finances, Apollinaire Ryivuze, a indiqué que le bilan financier de l’exercice budgétaire de 2016 montre l’utilisation de 1 889 589 423 FBu, montant issu du soutien des coups opérationnels de la Fifa. Au 31 décembre 2016, la FFB disposait dans ses comptes ouverts à l’Interbank Burundi, d’un solde égal à 10 403 952 FBu. Elle disposait également d’un solde sur son compte à la Banque de la République (BRB) de 278 720 dollars américains.
En analysant le compte du résultat au niveau des recettes, il a souligné que la grande partie du budget provient des versements de la Fifa et de la Caf à hauteur de 84,75% contre 69% l’année dernière. Les autres recettes proviennent des sponsors, des contributions,… soit 15,24% contre 31% l’année dernière.
Au niveau des dépenses, il a été constaté que 35% du budget global est dépensé en compétitions masculines (nationales et internationales) contre 18,8%, l’année dernière. En deuxième position vient la rubrique planification et administration qui a consommé une enveloppe de 28%. Les autres rubriques se partagent les 37% restants. Ce rapport a été approuvé par acclamation.

Les nouveaux statuts ont été approuvés par acclamation

Lors d’une visite du président de la FFB et certains membres du comité exécutif, au siège de la Fifa, cette dernière avait recommandé que les statuts soient révisés avant les prochaines élections. C’est ainsi que les membres de l’assemblée générale ont apporté des modifications sur les anciens statuts et les nouveaux statuts ont été approuvés par acclamation. Le président de la fédération a demandé que les nouveaux statuts soient mis au propre endéans une semaine.
KAZADI MWILAMBWE

 
Ouvrir