Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FÊTE DE LA BIERE > Deuxième édition de l’Amstel beer fest

« C’est avec fierté qu’on satisfait encore nos consommateurs»

 

La deuxième édition de l’Amstel beer fest, une fête de la bière organisée par la Brarudi s’est déroulée le vendredi 10 octobre 2014 à Bujumbura. La particularité de cette édition par rapport à la précédente se définit par la notoriété des artistes invités, la capacité d’accueil et la qualité   de l’Amstel offerte.

 

DSC06382Amstel beer fest, la fête où la bière est reine s’est déroulée dans la soirée dans les enceintes du centre hellénique.  Bien avant l’heure du début de la fête, les va-et-vient des piétons ou des personnes véhiculées présageaient l’ampleur de la fête. La rédaction du journal Le Renouveau s’est rendue sur le lieu de la fête. Le centre se remplissait de plus en plus de monde, des jeunes comme des moins jeunes. Olga et Kiki Touré, chantaient déjà sur la scène, les amateurs de la bière déjà installés les accompagnaient en battant les mains. Puis est venu le tour de Kitoko, le chanteur rwandais, se mêlant à la foule qui dansait avec lui, chacun VP-RX à son rythme. Et l’ambiance de plus en plus agrémentée  s’est poursuivi avec le chanteur  Kidum.     

L’ambition est d’augmenter l’amplitude de la fête    

Selon Aline Asselot, directrice marketing pour la Brarudi, le but premier de cette fête est de satisfaire ses consommateurs et en particulier avec la marque Amstel, c’est pour renforcer les liens avec ses origines européennes. « Pour la deuxième fois, nous avons organisé une fête très spéciale qui renforce les liens avec l’Europe notamment la fameuse fête de la bière de l’Allemagne à Munich. Nous avons été satisfaits avec la première édition et les consommateurs ont réclamé la deuxième édition. C’est donc avec fierté qu’on satisfait encore nos consommateurs.», a-t-elle dit. Selon Mme Asselot,  la particularité de cette deuxième édition est qu’on a de nouveaux artistes, une capacité élargie pour accueillir les consommateurs de la bière et une bière Amstel de meilleure qualité.
La directrice marketing a fait savoir que la Brarudi a l’ambition d’augmenter l’amplitude de l’Amstel beer fest dès l’année prochaine et de l’amener à l’intérieur du pays.
GRÂCE-DIVINE GAHIMBARE

 

IFB> Conférence de presse sur le prix découverte Rfi 2014

Voter pour le chanteur burundais Bobona

 

L’Institut français du Burundi (IFB) a organisé, le jeudi 9 octobre 2014, une conférence de presse pour mobiliser la population burundaise afin de voter pour le chanteur burundais dans le « prix découverte Rfi 2014 ».

 

DSC06322Chaque année, la Rfi (Radio France internationale) en collaboration avec ses partenaires dont l’institut français organise chaque année « le prix découvertes Rfi». C’est une occasion de découvrir de nouveaux talents musicaux du continent africain. Pour la première fois depuis la création du prix découverte Rfi, le Burundi est représenté par le chanteur Bonfils Nikuze alias Bobona. Ce dernier a été sélectionné. Il est maintenant  parmi les dix finalistes. Le vote se fait sur Internet sur le www.prixdécouvertesrfi.com

Bobona se dit satisfait de l’étape franchi

Pour le chanteur Bobona, c’est un sentiment de satisfaction de pouvoir arriver à ce stade. Pour le moment, le nombre de votes influe considérablement sur les chances du candidat. C’est pour cette raison que Bobona interpelle tout un chacun à le soutenir afin que le prix de cette année rentre au Burundi.  Aussi, il a demandé aux amateurs de la vegas online casino musique de sensibiliser toute la population burundaise afin qu’elle vote pour le musicien burundais.  Il a dit que le fait d’arriver parmi les dix finalistes est aussi un honneur pour le Burundi étant donné que c’est pour la première fois que notre pays arrive à cette étape dans la compétition « prix découverte Rfi ».  

Les jeunes artistes burundais arrivent à une étape très importante

Léonce Ngabo a saisi l’occasion pour encourager le chanteur Bobona pour qu’il puisse aller de l’avant. Il lui a promis de sensibiliser les Burundais pour qu’ils votent pour lui.  Il l’a également félicité  pour avoir réalisé les chansons en Kirundi. Pour M. Ngabo, les artistes burundais doivent se sentir fiers de chanter le rythme  à la Burundaise car il est très important de valoriser la culture burundaise.  Il a indiqué aussi que les artistes burundais commencent à révolutionner la musique burundaise à travers son identité. Concernant la procédure de vote, il faut signaler que chaque personne vote  une seule fois. C’est pourquoi, il est nécessaire de sensibiliser pour que les participants au vote soient plus nombreux afin  que le prix rentre au Burundi.

FIDES NDEREYIMANA

 
Ouvrir