Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Fédération de basket-ball> Conflit

Le respect des Statuts serait l’une des solutions

Le ministère en charge des sports a nommé Sef Sabushimike pour remplacer le président en exercice de la Féderation de basket-ball du Burundi (Febabu), Augustin Kararuza, parce que ce dernier ne béneficie plus de la confiance des responsables des clubs. De son côté, le Comité national olympique (CNO), via sa présidente, Mme Lydia Nsekera, a souligné que les problèmes écrits ne peuvent pas remplacer le président de la fédération.

En date du 25 novembre 2019, l’Association pour la promotion du basket-ball féminin (WBP) a sorti un communiqué de presse dans lequel elle se plaint du fait que les instances dirigeantes en place dans le basket-ball ne traitent pas équitablement les filles et les garçons. Face aux injustices subies par les clubs féminins, le WBP déplore le fait qu’aucun effort n’a été déployé par le président de la Febabu pour aider les équipes féminines. Le WBP a demandé une réparation morale sous forme de reconnaissance de responsabilité pour les préjudices causés.Après avoir reçu des plaintes de certains responsables des clubs, demandant le départ du président de la Fédération de basket-ball du Burundi, Augustin Kararuza, le ministère a, après avoir analysé les différentes correspondances, décidé de le remplacer provisoirement à la tête du Comité exécutif de la Febabu par Sef Sabushimike. La raison avancée par le ministère est le manque de confiance par les responsables des clubs qui sont aussi  membres de l’Assemblée générale. Consécutivement à la sortie de la décision du ministère en charge des sports, le Comité national olympique du Burundi a réagi.

Sa présidente, Lydia Nsekera a animé, le lundi 23 décembre 2019, une conférence de presse dans laquelle elle est revenue en grande partie sur la crise qui sécoue la Febabu. Elle a souligné que tous les problèmes écrits ne peuvent pas remplacer le président de la fédération même s’il s’agissait de la convocation régulière de l’Assemblée générale. Et de poursuivre que, selon les Statuts, le Comité exécutif après avoir été élu, il doit terminer son mandat.Selon Mme Nsekera, le ministère ne devait pas nommer un autre président; elle a pour cela demandé à la Febabu de respecter le mandat du Comité exécutif qui n’a encore que trois mois, au risque d’être suspendu par la Fédération internationale. Elle a mis en garde le nouveau président, nommé par le ministère, et son comité de ne pas organiser une assemblée générale.Le public, plus bouleversé par cette crise, souhaite qu’une solution rapide soit trouvée pour calmer les esprits.  Le respect des statuts serait une des solutions, disent-ils.
Kazadi Mwilambwe

 

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE> Conseil des ministres

Le projet de décret portant création, organisation et fonctionnement de la cellule de gestion des marchés publics : un des points à l’ordre du jour

000000 azersd2154562Le jeudi 19 décembre 2019, au palais présidentiel Ntare Rushatsi, il s’est tenu le Conseil des ministres du gouvernement burundais, sous l’égide du chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza. Les ministres ont eu à analyser, entre autres, quatre projets de décret, deux projets de convention et un projet de ratification.


Selon un document reçu de la part du Secrétariat général du Gouvernement, au cours de cette réunion, les ministres du gouvernement burundais ont eu à analyser quatre projets de décret portant respectivement, création, organisation et fonctionnement de la cellule de gestion des marchés publics ; création, organisation et fonctionnement de la cellule communale de gestion des marchés publics ; création, organisation et fonctionnement de la Direction nationale de contrôle des marchés publics ; création, organisation et fonctionnement de l’Autorité de régulation des marchés publics. Ils ont aussi étudié le projet d’avenant numéro 3 à la Convention relative à l’octroi des avantages fiscaux dans le cadre du Code des investissements à la société anonyme Burundi cement company (Buceco).

Tous ont été présentés par le ministre des Finances, du budget et de la coopération au développement économique, Domitien Ndihokubwayo. Le même document montre que ces membres du Gouvernement ont analysé ensemble un projet de convention entre l’Etat du Burundi et la société Savonor pour la réalisation d’un projet de culture du palmier à huile sur les sites de Musenyi en commune Mpanda, Kivoga en commune Mutimbuzi et Kinyinya en province de Ruyigi. Celui-ci a été présenté par le ministre de l’Environnement, de l’agriculture et de l’élevage, Déo Guide Rurema. Le Conseil a également analysé une note relative à l’exploitation du moellon et latérite sur le site Nyakibuye en commune Isare pour la mise en œuvre du projet de modernisation du port de Bujumbura, présenté par le ministre des Transports, des travaux publics, de l’équipement et de l’aménagement du territoire, Jean Bosco Ntunzwenimana.Enfin, ce document montre que les membres du Gouvernement ont échangé sur le projet portant ratification de l’Accord de crédit additionnel pour le projet routier Bujumbura-Nyamitanga entre le Fonds saoudien pour le développement et la république du Burundi, également  présenté par le ministre ayant en charge les finances.

Jean Bosco Nkunzimana

 
Ouvrir