Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COUPE D’AFRIQUE DE LA CONFEDERATION > Tour préliminaire, phase aller

Le Messager Ngozi s’est envolé pour l’Angola

 

Il sera reçu, le vendredi 13 février 2015, par la formation angolaise de Benfica de Luanda, pour le compte du tour préliminaire, phase aller. L’académie Le Messager rentre dans l’histoire du football burundais, a indiqué le président et représentant légal de l’académie, Athanase Hatungimana alias « Chokoloko», dans un entretien qu’il nous a accordé.

 

DSC06122M. Hatungimana a indiqué qu’avant cette première participation à la coupe africaine des clubs, l’académie avait déjà inscrit son nom dans les annales du football international. Sur les trois tournois auxquels il a participé, le Messager a gagné deux trophées : en Russie, dans le tournoi des jeunes ne dépassant pas 20 ans et en Turquie, dans un autre tournoi des jeunes U19 (moins de 19 ans).
Cette première participation à une coupe africaine de clubs, a-t-il souligné, ne fait que confirmer les performances de l’académie sur la scène du football local et international. Selon M. Hatungimana, il y a des équipes qui font plus de 20 ans sans participer à une compétition continentale, alors que dix ans après la création de l’académie et sept ans pour le centre de Ngozi, Le Messager fait son premier pas dans la famille des grands.

La discipline et le travail à la base de la réussite de l’académie Le Messager

L’académie Le Messager dispose de deux équipes en Ligue A nationale, deux équipes en Ligue B national et plusieurs clubs des jeunes dans les divisions des cadets et juniors. Pour M.Hatungimana, la vision est que dans les dix prochaines années, Le Messager soit la pépinière du football burundais.
A propos du match de Luanda, le président de l’académie est optimiste pour le comportement de ses académiciens. Il s’est réservé de dire le résultat. Pour la question de savoir ce qui est à la base de cette réussite, M.Hatungimana a parlé de deux éléments. Il s’agit de la discipline et du travail.
Nous devrons signaler que les joueurs et toute la délégation du Messager Ngozi sont bien arrivés à Addis-Abeba dans la soirée du mardi où ils ont d’ailleurs passé la nuit. Ils ont pris l’avion le mercredi pour arriver à Luanda à la mi-journée. Le match est programmé demain vendredi le 13 février. Le match retour pourra se jouer au stade Ivyizigiro de Rumonge, récemment homologué par l’instructeur de la Confédération africaine de football (Caf)».

KAZADI MWILAMBWE

 

CONFEDERATION AFRICAINE DE FOOTBAL> Ligue des champions, tour préliminaire

Lydia Ludic Burundi reçoit Kabuscorp de l’Angola, ce samedi 14 février

 

Le président du club Lydia Ludic Burundi (LLB), David Ndikuriyo, a donné un point de presse, le lundi 9 février 2015, au cours duquel il a d’abord présenté l’état des préparatifs de son équipe. Il demande au public à venir très nombreux pour apporter son soutien au club Lydia Ludic, qui fera tout pour gagner le match à domicile.

 

Dans le mot luminaire, David Ndikuriyo a rappelé que Lydia Ludic représente le pays et non le club, raison pour laquelle toute la population burundaise devrait s’aligner derrière ce club. La victoire de LLB sera celle de tout le Burundi, a-t-il ajouté. Il a par ailleurs promis au public que son équipe fera tout pour gagner cette première manche à domicile afin de se mettre à l’abri pour le match retour, dans deux semaines à Luanda.
Il a fait savoir que les joueurs sont déjà au local depuis le jeudi 5 février et ils sont dans de bonnes conditions. Ils s’entrainent deux fois par jour, le matin et l’après-midi. Le moral est bon et les joueurs qui avaient des problèmes de santé ont été bien suivis par le médecin de l’équipe.
L’entraineur du club, Etienne Ndayiragije, a, de son côté, indiqué que tous les joueurs se portent bien et ceux qui avaient des petites blessures ont déjà repris les entrainements. « Nous avons eu un temps suffisant pour préparer cette rencontre surtout que c’est la première fois qu’une équipe burundaise joue le match de compétition avec plus de dix matches de championnat dans les jambes des joueurs », a renchéri l’entraîneur.

« Nous respectons beaucoup notre adversaire »

A la question de savoir s’ils ont une petite idée sur l’état de l’équipe angolaise, Etienne Ndayiragije a répondu qu’ils ont quelques informations, mais pas suffisantes. Ils suivent aussi, sur le net, son parcours dans le championnat local. D’une façon générale, a-t-il souligné, c’est presque la même équipe qui a disputé le championnat de. « C’est une très bonne équipe, que nous respectons bien, mais qui ne nous fait pas peur car nous avons affrontés des équipes plus fortes que celle-ci et nous les avons battues ».
Lydia Ludic est diminué de quelques éléments, et non des moindres, qui sont partis dans les autres championnats. Il y a notamment Claude Ndarusanze, meilleur joueur et meilleur buteur du championnat passé et Manu Mvuyekure, deux pièces maitresses de l’équipe. Pour l’entraineur, ces départs n’ont rien affecté sur le système de jeu de l’équipe et sur les résultats car l’équipe occupe actuellement la deuxième position du championnat. « Je fais confiance aux joueurs présents dont la majorité font d’ailleurs partie de l’équipe nationale U23 ».
A propos des joueurs de Lydia Ludic convoqués dans l’équipe nationale U23 pour les préparatifs du match contre la RD Congo, prévu le 24 février prochain, l’entraineur de LLB a indiqué qu’ils ont trouvé un consensus avec le staff de l’équipe nationale sur la façon dont ces joueurs vont travailler au profit des deux équipes. « Je ne peux pas empêcher un joueur de jouer pour l’équipe nationale », a indiqué M. Ndayiragije.
Pour le capitaine de l’équipe, Yussuf Lule, « nous sommes à la maison, il n y a aucune raison de rater ce match. Ce n’est pas Lydia Ludic qui va jouer mais c’est le pays, raison pour laquelle j’invite les amoureux du ballon rond même ceux qui n’ont pas l’habitude de supporter Lydia Ludic, de rester derrière nous. Deux ou trois joueurs sont partis mais le groupe est là, très solidaire et très déterminé »
Kazadi Mwilambwe

 
Ouvrir