Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère des sports Point de presse sur la phase finale du championnat national de basket

«Le choix de la province de Cibitoke a été dicté par le contenu du rapport technique»

 

Le ministre de la Jeunesse, des sports et de la culture, Adolphe Rukenkanya, a donné un point de presse le jeudi 22 mai 2014 au cours duquel il a donné des éclaircissements sur le choix de la province de Cibitoke pour abriter la phase finale du championnat national de basketball, édition 2013 et la suspension temporaire de la Fédération de cyclisme du Burundi.

 

DSC09380Le ministre Rukenkanya est allé droit au but en demandant aux hommes et femmes des médias de poser des questions sur les deux éléments ci-haut-cités qui font couler d’encre et de salive.
S’agissant du choix de la province de Cibitoke, qui se disputait l’organisation de la phase finale du championnat national de basketball édition 2013 avec celle de Ngozi, M. Rukenkanya a indiqué qu’il s’est tenu au rapport de la commission technique pour prendre la décision et toutes les conditions sont requises pour abriter cette finale. En réalité, a-t-il dit, ce n’est pas au ministère de prendre une telle décision. Il a été obligé d’agir ainsi parce qu’il y avait un blocage au sein de la fédération elle-même. Il a mentionné que tout ce qu’il a fait, c’était de s’entretenir avec le comité directeur de la fédération ; de prendre connaissance du rapport technique et de s’entourer de personnes ressources susceptibles d’apporter leurs contributions à la résolution du conflit.
Pour le ministre Rukenkanya, quand deux villes se disputent l’organisation d’un championnat, c’est extrêmement intéressant pour le sport national car cela montre qu’il y a de plus en plus de l’engouement au sein des différentes villes en faveur de la promotion du sport national. Le problème réside dans le rapport technique qui n’a pas été largement diffusé. Il a notamment fait état d’un certain nombre de lacunes par rapport à la qualité des infrastructures (terrains de jeu) et à la capacité d’hébergement des différentes délégations. Le comité exécutif de la fédération s’est réuni et a trouvé que la ville de Cibitoke était bel et bien capable d’héberger cette finale. Et c’est là l’origine de la polémique.
Expliquant la présence de l’ancien ministre des sports, Jean Jacques Nyenimigabo, au cours d’une réunion qu’il a tenue avec le comité exécutif de la fédération et le représentant du Comité national olympique, il a été répondu que c’était à la suite de ses capacités à pouvoir apporter des points de vue utiles aux uns et aux autres et non pas pour représenter le bureau du chef de l’Etat comme certains ont pu l’insinuer.
M. Rukenkanya a enfin indiqué que la ville de Ngozi, qui accueille déjà, à la fin de cette semaine, la finale interscolaire d’athlétisme, pourra abriter peut-être, dans deux semaines, les jeux des Play off à la grande satisfaction des administratifs de Ngozi

Le comité exécutif de la fédération sera choisi par les clubs reconnus officiellement

S’agissant de la suspension temporaire de la fédération de cyclisme du Burundi, le ministre Rukenkanya a indiqué que celle-ci a, à plusieurs reprises, manifesté un manque de respect par rapport à la loi nationale. L’autonomie de fonctionnement que reçoit une fédération, a-t-il dit, ne signifie pas qu’elle est au-dessus de la loi nationale sur le sport. Pour toute fédération qui viole la loi, il est du devoir du ministère de la ramener à l’ordre. Il a ajouté qu’après une enquête, il s’est avéré que cette fédération fonctionnait avec des clubs fictifs. La fédération naîtra de ces clubs qui seront agréés par le ministère et reconnus officiellement. Il a toutefois signalé que les clubs continuent leurs activités.
Kazadi Mwilambwe

 

18 mai Journée internationale des musées

« Les liens créés par les collections des musées »

 

Le Conseil international des musées (Icom) a créé la Journée internationale des musées (Jim) en 1977 afin de sensibiliser le grand public au rôle des musées dans le développement de la société. La communauté muséale a choisi, pour l’année 2014, le thème : «Les liens créés par les collections des musées».

 

Chaque année, la Journée internationale des musées est célébrée autour d'un thème qui met en valeur des enjeux muséaux auprès de la société. Le thème de l’édition 2014, «les liens créés par les collections des musées», visera à renouveler les méthodes traditionnelles adoptées par les musées afin d'impliquer leur communauté et de rester en phase avec leur public.
Les musées sont constamment confrontés à des changements qui les poussent à repenser leur mandat traditionnel et à trouver de nouvelles stratégies pour attirer les visiteurs vers des collections plus accessibles. Tout en racontant une histoire sur le patrimoine culturel d'une communauté et sur sa mémoire collective, les musées contribuent au développement de la société en tissant des liens entre les visiteurs et différents types d'objets muséaux.
Le thème de cette année autant que l'affiche de la Jim 2014 mettent donc l'accent sur la collaboration qui existe entre les musées du monde entier et leur importance pour les échanges culturels et la connaissance des cultures du monde.
Au sujet de l'importance de la Journée internationale des musées, le président de l’Icom Hans-Martin Hinz a déclaré ce qui suit : «Les musées sont un moyen important d'échanges culturels, d'enrichissement des cultures et du développement de la compréhension mutuelle, de la coopération et de la paix entre les peuples».
Des Amériques à l’Océanie en passant par l’Europe, l’Asie et l’Afrique, cette manifestation internationale des musées bénéficie d’une réelle popularité. Ces dernières années, la Journée internationale connaît une participation record avec près de 30 000 musées qui organisent des animations dans plus de 120 pays.
Elle fédère de plus en plus de musées à travers le monde. En 2013, plus de 35 000 musées ont participé à l’événement dans 143 pays, sur les 5 continents. Traditionnellement, la Journée internationale des musées est célébrée autour du 18 mai. Elle peut durer une journée, un week-end ou une semaine !
Yvette Irambona

 

Page 131 sur 131

Ouvrir