Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Artistes et artisans de l’intérieur du pays> Les problèmes rencontrés

Entre autres, le manque de marché d’écoulement

 

Dans l’exercice de leur métier, les artistes et artisans de l’intérieur du pays font face à de nombreux problèmes. Parmi eux figurent le manque de marché d’écoulement de leurs produits ou la vente de leurs produits à un prix insignifiant. Ce qui fait qu’ils ne parviennent pas à vivre de leur métier et cela constitue un obstacle à l’auto-développement.

 

A l’intérieur du pays, il y a beaucoup d’artistes et d’artisans qui font des métiers diversifiés mais ils ne sont pas tous connus. Cette ignorance de leurs produits constitue un obstacle, de manière qu’ils ne peuvent pas vivre de leur métier. Cette ignorance constitue également un frein pour l’auto-développement. Dans un entretien que Marie Rose Ndayishimiye, vice-présidente de la chambre sectorielle d’art et d’artisanat (Chasaa), Antenne de Gitega, a accordé à la rédaction du quotidien d’informations Le Renouveau, elle indique que le plus grand problème rencontré dans leur métier est le manque de marché d’écoulement de leurs produits artisanaux. « Si nos produits ne trouvent pas de marchés, cela fait que l’artiste ne parvient pas à vivre de son métier et cela constitue également un obstacle de s’auto-développer », a expliqué Mme Ndayishimiye. Elle a également précisé que même s’ils trouvent des clients, ils sont obligés de vendre leurs produits à un prix dérisoire alors que, le plus souvent, la matière utilisée leur a coûté cher.
Mais elle espère que les antennes qui sont en train d’être établies à l’intérieur du pays par Chaasa, sera une occasion pour tous les artistes et les artisans de se mettre ensemble pour voir comment écouler leurs produits afin de s’auto développer et développer le secteur artisanal.

Les habits traditionnels sont portés en ville par ceux qui veulent valoriser la culture burundaise

Marc Manirakiza de Mwaro qui confectionne les habits traditionnels en ficus, a fait savoir au quotidien d’information qu’à l’intérieur du pays, ces habits ne sont pas beaucoup écoulés. Il a précisé qu’ils sont beaucoup portés en ville par ceux qui veulent valoriser la culture Burundaise. Il a précisé qu’à l’intérieur du pays, il fabrique plus les mortiers et les auges en bois qui sont beaucoup utilisés par la population.

Emelyne Iradukunda

 

FEDERATION DE FOOTBALL DU BURUNDI> Championnat national de la Ligue A, 16e journée

Vital’0 bat Inter star par 3 buts à 1

 

Cette rencontre, qui constitue le classico au Burundi, était très attendue par le public qui s’est, d’ailleurs, déplacé nombreux au stade Prince Louis Rwagasore. Le match était tellement engagé qu’il a failli même dégénérer et que l’arbitre central a du sortir deux cartons rouges. Les trois buts de Vital’0 ont été inscrits par Gaël, Pistis et Kadogo.

 

Le match entre Inter star et Vital’0, quelque soit la forme ou le classement des équipes, a toujours drainé du monde, ce qui fut le cas pour samedi malgré les matches de la Coupe d’Afrique des nations 2017 qui se passaient sur des chaines de télévisions. Vital’0, qui semble retrouver sa forme à trois semaines de sa confrontation avec le FC Mounana de Gabon en coupe africaine des clubs champions, a dominé le match en s’imposant sur un score sans appel de trois buts à un.
Ce résultat replace la formation de Vital’0 à la 3e place avec 31 points derrière celle de Lydia Ludic Burundi, vainqueur de Flambeau de l’Est de Ruyigi (1-0), qui totalise 32 points. Athletico, sur le stade Ivyizigiro de Rumonge, qui a largement dominé la formation de Magara star par 4 buts à zéro, conserve la tête du tableau avec 39 points. Aigle Noir de Makamba remonte en force, après sa victoire, 4-1, contre Les Lierres, et retrouve la quatrième place avec 31 points, ex-æquo avec Vital’0.
Messager Ngozi et Ngozi city se sont separées sur un match nul et vierge, un résultat qui n’arrange pas les affaires de Messager Ngozi qui a quitté la deuxième place qu’elle occupait vers les dernières rencontres de la phase aller et se retrouve maintenant à la 5e place avec 26 points. Messager Ngozi représente le Burundi à la Coupe de la Confédération africaine où elle rencontrera une équipe du Zanzibar au tour préliminaire, rappelle-t-on.

Une plainte déposée par MessagerBujumbura contre Rusizi

Pour les autres résultats, Messager Bujumbura a égalisé avec Rusizi FC (3-3) mais, selon les informations recueillies à la Commission des compétitions de la Fédération de football du Burundi, Messager Bujumbura aurait déposé une plainte contre Rusizi pour avoir aligné un joueur de nationalité camerounaise, non qualifié. Les choses ne sont pas non plus bonnes pour l’équipe militaire de Muzinga qui a perdu, 0-2, devant Bujumbura city. Musongati de Gitega et Olympic star de Muyinga ont fait match nul (0-0).
La phase retour s’est poursuivie avec la 17e journée dont les rencontres ont été disputées, le mardi 17 et mercredi 18 janvier. Les résultats, vous seront donnés dans notre prochaine parution.
Kazadi Mwilambwe

 

 
Ouvrir