Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SPORT> Préparatifs de l’équipe nationale de karaté aux premiers Jeux africains de plage

Ils auront lieu au Cap-vert

 

IMG 0412Les premiers Jeux africains de plage sont organisés  au Cap Vert, du 15 au 23 juin 2019, comme  l’a annoncé Yacine Arab, président de la commission d’organisation des compétitions, et vice-président de l’Union des fédérations africaines de karaté (UFAK). L’équipe nationale de karaté se prépare pour répondre à ce grand rendez-vous. 

 

Dans l’entretien avec l’entraîneur de l’équipe nationale, Gilbert Havugimpundu, le vendredi 12 avril 2019, il nous a fait savoir que jusqu’à  preuve du contraire, les préparatifs à cette première édition des Jeux africains de plage vont bon train. Il a indiqué que les entrainements se font comme d’habitude. « L’entraîneur qui s’occupe de l’équipe de kata suit de près son équipe. Ils vont à la plage au moins trois ou quatre fois la semaine mais les entraînements intensifs vont commencer au mois de mai. C’est-à-dire qu’ils vont prendre les entrainements de tout un mois d’affilée. Pour l’équipe de kata, trois athlètes dont Brillant Mukeshimana, Elvis Nkeshimana et Hervé Ntiseseka et leur entraineur Thaddée Tuyininahaze vont représenter le pays et ils espèrent qu’ils vont amener des médailles.»Concernant l’équipe de kumité, M. Havigimpundu fait savoir qu’il ne reste qu’un seul mois pour avoir déjà sélectionné les athlètes qui vont représenter le pays. « Nous avons une équipe de onze athlètes qui sont actifs parmi lesquels nous voulons choisir cinq plus un entraîneur mais tout cela va être conditionné par la décision du ministère de la Culture et des sports. S’ils nous donnent des moyens, nous allons aligner tous les six mais si les moyens ne sont pas disponibles, eh bien, nous n’allons pas participer aisément. En outre, nous sommes en train de parler avec la Fédération burundaise de karaté pour qu’elle puisse prendre en charge le déplacement des athlètes et d’augmenter leur complément alimentaire au cours des entrainements.»Gilbert Havugimpundu nous a enfin signalé que l’équipe de kata a été sélectionnée après s’être bien comportée en 2017 au niveau continental. Il n’a pas manqué d’indiquer que le Burundi continue à se préparer aussi pour la coupe de la dignité accompagnée d’un stage qui va se passer du 12 au 19 mai 2019. Si nous obtenons le soutien au sein du ministère, nous participerons mais s’ils en manquent nous allons rater l’occasion.                                                                                                  

Olivier Nishirimbere

 

BURUNDI> Rallye sous régional

Les préparatifs vont bon train

 

DALI 0006Le Rallye sous régional se tiendra à Bujumbura le 28 avril 2019 où quatre pays vont participer à savoir le Burundi, l’Ouganda, le Rwanda ainsi que la Tanzanie. Pour l’équipe burundaise, les préparatifs se déroulent dans la zone Gatumba située dans la commune Mutimbuzi. Et ces préparatifs vont bon train d’autant plus que tous les défauts sont vite corrigés.     

Le Burundi va abriter le 28 avril 2019 le Rallye sous régional. La compétition aura lieu à Gihanga. A en croire les propos de Désiré Uwamahoro, ladite compétition est baptisée «Rallye de l’Imbo». Et d’ajouter que c’est pour cette raison que ce Rallye se tiendra dans la commune Gihanga, province de Bubanza où les pistes datent de plus longtemps. Le quotidien «Le Renouveau» s’est entretenu avec Désiré Uwamahoro, le dimanche 14 avril 2019, dans la zone Gatumba où l’équipe burundaise effectue ses préparatifs. Il a fait remarquer que les pays qui vont participer à ce Rallye sont le Burundi, l’Ouganda, le Rwanda ainsi que la Tanzanie. Il y aura même un Belge connu sous le nom de Jean Carlos qui y participera. Notre interlocuteur a fait savoir que les préparatifs vont bon train pour l’équipe burundaise. Selon lui, ces préparatifs donnent l’espoir que le Burundi occupera une bonne place dans la mesure où notre équipe pourrait surprendre ses adversaires. La preuve est que le temps imparti pour chaque participant burundais est jusque-là respecté. Dans ces préparatifs, le temps de départ et d’arrivée est chronométré. Et chaque fois qu’un défaut de conduite est observé, il est signalé au participant pour le corriger. C’est le cas de l’un des participants qui a dérapé le samedi 13 avril 2019 de manière à percuter les garde- fous qui sont installés à l’un des tournants où se passent les préparatifs. «Les leçons sont chaque fois tirées pour que nos participants puissent améliorer leur façon de conduire  en vue d’éviter tout dérapage  lors de la compétition», a dit M. Uwamahoro.  

Masta Shabani

 
Ouvrir