Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

GYM TONIC> Son importance pour les personnes âgées

Elle contribue à entretenir leur santé

 

La rédaction du journal Le Renouveau s’est entretenue, le jeudi 7 février 2019, avec un entraineur de la gym tonic, Alphonsine Hakizimana, une femme ayant un âge avancé. Elle a fait savoir que ce type de sport l’aide à entretenir sa santé. 

 

Il est recommandé aux personnes âgées de faire la gym pour l’entretien de leur santé. Pour les personnes ayant pris l’âge pratiquant ce genre de sport, l’activité physique est faite à l’aide de vélo, de la marche sur les tapis roulant, etc. Ce type de sport constitue également un loisir. La gym tonic améliore  l’endurance cardio-respiratoire, musculaire, osseuse, etc  et réduit le risque des maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, le diabète, etc et d’autres types de maladies comme le stress, la dépression et de détérioration de la fonction cognitive.Mme Hakizimana a indiqué qu’elle pratique au moins 150 minutes de musculation intensive par semaine d’activité. Selon Mme Hakizimana,  les personnes adultes comme elle pour lesquelles la mobilité est réduite devraient pratiquer une activité physique visant à améliorer l’équilibre au moins trois jours par semaine. Et de dire que des exercices de renforcement musculaires devraient être pratiqués au moins deux jours par semaine.Selon Mme Hakizimana,  lorsque des personnes adultes ne peuvent pas pratiquer l’endurance recommandée d’activité physique en raison de leur  état de santé, l’activité physique moins intensive comme une simple marche est recommandée. Le vieillissement est l’origine de nombreux troubles fonctionnels du corps qui se manifestent à l’âge avancé. On distingue entre autres, l’affaiblissement musculaire et articulaire, la perte de l’équilibre. L’objectif n’est pas la performance, mais plutôt l’entretien physique du corps qui leur favorisera la mobilité, la souplesse et l’autonomie. La gym douce est la discipline la plus prisée car elle présente l’avantage d’être adapté à un sport peu traumatisant.Mme Hakizimana a souligné que la gymnastique douce fait partie des sports recommandés après l’âge de 50 ans car, comme évoqué plus haut, les exercices  ne sont pas traumatisants à toutes les parties du corps humain. « En faisant le sport, il faut commencer doucement et augmenter progressivement d’endurance pour que ceux qui souffrent des maladies chroniques ne tombent en crise », a-t-elle  conclu. 

Mireille Kubwayo (Stagiaire)

 

CAN U20, Niger 2019 > Le parcours du Burundi Les Hirondelles U20 du Burundi quittent les compétitions dans les matches des groupes

Les Hirondelles U20 du Burundi quittent les compétitions dans les matches des groupes

 

Nouvelle image 20 qnsLes Hirondelles du Burundi des moins de 20 ans n’ont pas volé plus haut dans les airs nigériens, pour leur deuxième participation à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations de cette catégorie d’âge. Elles ont fermé la marche du groupe A avec un seul point, derrière le Nigéria (7 points), l’Afrique du sud (5 pts) et le Niger (2 pts). Dans ce groupe, ce sont le Nigéria et l’Afrique du sud qui se sont qualifiés pour les demi-finales. 

 

Trois matches joués par les Hirondelles du Burundi des moins de 20 ans, deux défaites et un nul, 3 buts marqués contre 6 encaissés, tel est le bilan des jeunes Burundais au Niger. Un bilan qui a fait couler beaucoup de commentaires au sein des amoureux du ballon rond au Burundi. Pour les uns, notre équipe a fait l’essentiel en se qualifiant pour la phase finale et les autres disent tout simplement que le niveau de notre football est encore très bas.Qu’en est-il du parcours des Hirondelles ? Pour le match d’ouverture, le Burundi s’est incliné, 0-2, devant le Nigéria. Malgré la défaite, il y avait encore de l’espoir pour les deux matches suivants. Contre le Niger, le pays hôte, le Burundi, qui était mené au score, 3 buts à 1, à dix minutes du sifflet final, a pu égaliser (3-3). Après ce résultat obtenu contre le Niger, le Burundi était dans l’obligation de gagner face à l’Afrique du sud. Pour la dernière rencontre, contre l’Afrique du sud, chacune des équipes avait besoin d’une victoire pour assurer la qualification pour les demi-finales. Mais ce fût un penalty, obtenu par l’Afrique du sud dans les dix premières minutes, qui a éliminé le Burundi. Malgré la pression imposée par l’attaque burundaise, la défense sud africaine a tenue bon jusqu’à la fin du temps réglementaire. Bienvenue Kanakimana, Jule Ulimwengu, Amissi Mohamed et les autres ont couru avec le ballon sans trouver de solution. Battus, 1-0, les jeunes Burundais terminaient derniers de leur groupe et ils étaient éliminés.Le match était très engagé et physique, les joueurs burundais n’ont pas démérité tant techniquement que tactiquement à voir la possession du ballon, 63% pour le Burundi et 37% pour l’Afrique du sud. «Nous pouvons toutefois dire que les joueurs burundais ont manqué de réalisme. Ces rencontres constituaient aussi des leçons pour nos joueurs et nos staffs techniques. Nous n’avons pas beaucoup de choses à nous plaindre», ont laisser entendre certains supporteurs des Hirondelles. 

Kazadi Mwilambwe

 

 
Ouvrir