Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Basket-ball >Coupe du président, 1ère édition

« Ce tournoi sera désormais organisé chaque année »

 

DSC 1540Organisé par l’association « The raising generation » en collaboration avec la Fédération de basket-ball du Burundi (Febabu), le championnat de Basket-ball baptisé Coupe du président de la République de basket-ball, s’est clôturé le samedi 6 janvier 2017 au terrain de basket-ball de Buye en commune Mwumba de la province de Ngozi. Les équipes Gymkhana, chez les hommes et Berco stars, chez les dames, ont été sacrées championnes de cette première édition de ce tournoi. Ces équipes ont reçu chacune une coupe et une enveloppe de deux millions de francs burundais.  

 

Selon les informations reçues sur place, la phase aller de ce tournoi a vu la participation de plusieurs équipes de la mairie de Bujumbura et de l’intérieur du pays. Ainsi, quatre équipes masculines ont pu arriver en démi-finale, c'est-à-dire  Gymkhana de Bujumbura, Young eagles de Gitega, Target de Ngozi et New look team de Bururi. Côté féminin, Young Sisters de Gitega ; Aigle noir, les Gazelles et Berco stars toutes de Bujumbura se sont également qualifiées pour la demi-finale. Au cours des matches de la démi-finale, côté féminin, Young sisters de Ngozi s’est imposée face à Aigle noir de Bujumbra sur le score de 60 sur 21 et Berco Stars a battu Les Gazelles sur un score de 48 sur 42. La finale a ainsi opposé Berco stars et Young Sisters et ce sont les joueuses de Berco Stars qui ont remporté le match sur un score de 52 à 47. Chez les garçons, la première demi- finale a été remportée par Gymkhana de Bujumbura qui a battu Young Eagles de Gitega sur un score de 78 à 60. La deuxième demi-finale a opposé New Look team de Bururi à Target Intamenwa  et  c’est New Look team qui s’est imposée sur un score de 78 à 68. Le samedi 6 Janvier 2018, la finale a été discutée entre Gymkhana et New Look team côté hommes. C’est Gymkhana qui s’est imposée face à son adversaire sur un score de 75 à 46. Côté dames, la finale a été discutée entre Berco stars et Young sisters  et c’est Berco Star  qui a gagné le match sur un score de 52 contre 47. 

Plusieurs discours ont été prononcés

En marge de ces rencontres pour la finale, plusieurs discours ont été prononcés et tous les intervenants ont dit être satisfaits de l’organisation et du déroulement de ce tournoi. Ils ont remercié tous ceux qui ont soutenu financièrement le comité d’organisation ainsi que les équipes qui ont participé à ce tournoi, en commençant par le chef de l’Etat. Ils ont vivement salué l’effort fourni par  le président de la République pour soutenir la jeunesse burundaise. Dans la mesure où le basket-ball n’est pas encore un jeu qui intéresse beaucoup de jeunes de l’intérieur du pays, le président de l’Association de basket-ball en province de Ngozi, Sef Sabushimike, a invité ces jeunes à s’intéresser davantage à ce jeu au même niveau que le football. Il a aussi fait appel aux autres hautes autorités de suivre l’exemple du chef de l’Etat en s’intéressant et en appuyant les équipes et les jeux. Le président du comité d’organisation et membre de l’association  « Raising génération », Aimable Nkunzimana, a, quant à lui, invité les jeunes Burundais à montrer toujours qu’ils sont capables de faire quelque chose et non pas attendre que tout soit fait par leurs supérieurs pour eux. Il a ainsi remercié la Fédération de basket-ball du Burundi pour avoir appuyé l’association Raising génération dans l’organisation de ce tournoi. 

Les jeux ont plusieurs vertus

A son tour, le président de la République, Pierre Nkurunziza, qui avait rehaussé de sa présence ces rencontres, a remercié tous ceux qui se sont donné corps et âme pour que ce tournoi puisse réussir. Il a aussi félicité toutes les équipes qui ont participé à ce tournoi et plus spécialement celles qui sont arrivées en finale. Tout en indiquant que le gouvernement du Burundi a un projet de développer les jeunes à travers les jeux, il a souligné qu’il espère que les jeux vont toujours prospérer dans tout le pays en ce sens qu’ils sont à la base du développement. Dans le même ordre d’idées de développer les jeux au Burundi, le président Nkurunziza a souligné que le gouvernement compte construire au moins deux terrains de basket-ball et de volleyball dans chaque commune du pays. Cela permettra  aux jeunes d’avoir des terrains d’entraînement. Il leur a demandé de multiplier les efforts pour s’entraîner davantage car, a-t-il dit, le sport a plusieurs vertus notamment  dans l’entretien de la santé, le renforcement de la cohésion sociale et le développement du pays. Le chef de l’Etat a profité de cette occasion pour demander aux présidents de différentes fédérations et équipes de voir comment appuyer les autres équipes de l’intérieur du pays dans l’entraînement et dans l’arbitrage pour relever le niveau des équipes de l’intérieur du pays. Il a ainsi invité la jeunesse burundaise à s’intéresser davantage aux jeux car c’est une des voies qui les amènent à se connaître. En définitive, les deux équipes gagnantes ont reçu chacune une coupe et une enveloppe de deux millions. De son côté, le chef de l’Etat a promis une vache à chacune des équipes qui a atteint le cap de la demi-finale. 

Astère Nduwamungu

 

ENTRETIEN> Avec une fille qui pratique le jeu de luttes associées

Les techniques d’immobilisation d’un adversaire par terre l’ont poussé à s’intéresser  à ce genre de sport

0abeaLa rédaction du journal Le Renouveau  s’est entretenue le samedi 23 décembre 2017 avec Marie-Rachelle Niyomukiza, une fille qui pratique le jeu de luttes associées, sur sa motivation à s’intéresser à ce genre de sport. Ce sont les techniques d’immobilisation d’un adversaire par terre.

Marie-Rachelle Niyomukiza  a informé qu’elle est ressortissante de la commune Songa de la province de Bururi. Elle a ajouté qu’elle joue aux luttes associées depuis 2014 pour le lycée Rumeza dans le club Kara, un des 4 clubs que compte la province de Bururi. Elle appartient à la catégorie des juniors, celle qui englobe les lutteurs ayant l’âge compris entre 18 et 20 ans.« Lorsque j’assistais à l’entraînement de luttes associées pour la première fois, j’ai été attirée par les techniques utilisées pour faire tomber l’adversaire par terre.  C’est ainsi que je suis entrée dans le club Kara. Je suis parmi ceux qui ont commencé  ce club et nous étions trois filles et un garçon, a précisé Mlle Niyomukiza. Elle a indiqué qu’ayant  toujours vaincu à la compétition nationale, elle a une vive ambition de participer aux compétitions internationales. 

Mlle Niyomukiza venait de gagner une compétition nationale de luttes associées organisée, le samedi 23 décembre 2017, en décrochant une médaille d’or. « J’ai raté edeux fois à participer au championnat d’Afrique. Pour la deuxième fois, j’ai raté, à la dernière minute, l’occasion d’aller représenter mon pays le Burundi au championnat d’Afrique qui s’est déroulé en Algérie alors que j’avais déjà eu le passeport. La Fédération burundaise de luttes associées (FBLA) m’a signifié qu’il n’y avait pas de moyens financiers pour me payer  le ticket d’avion et le séjour durant le championnat, s’est indignée Mlle Niyomukiza.Mlle Niyomukiza a conclu qu’en pratiquant la discipline de luttes associées, on découvre beaucoup de talents, on  entretient le corps, on prodigue de bons conseils utiles dans la vie de tous les jours. On a les occasions de découvrir d’autres provinces et pays pendant les compétions nationales et internationales.

 EZECHIEL MISIGARO

 
Ouvrir