Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Coupes africaines des clubs > Tour préliminaire, phase retour

Messager Ngozi bat Kvz Zanzibar (3-0) et Vital’0 s’incline devant CF Mounana (0-1)

000a1Les deux rencontres se sont jouées au stade Prince Louis Rwagasore de Bujumbura, le samedi 18 février pour Messager Ngozi et le dimanche 19 février pour Vital’0. Elles s’inscrivaient dans le cadre de la phase retour du tour préliminaire des éliminatoires pour la ligue des champions et la coupe de la Confédération. Les trois buts de Messager Ngozi ont été inscrits par Hakizimana Youssouf Malouda (27’), Idrissa Ramadhani (81’) et Olivier Bayizere (90+2) et le but du CF Mounana a été marqué par Junior Mensah (48’).

Les regards de plusieurs amoureux du ballon rond dans la capitale Bujumbura, tout comme à l’intérieur du pays, étaient focalisés sur les deux rencontres de coupes africaines des clubs. Les deux représentants du Burundi, Vital’0 pour la Ligue des champions et Messager Ngozi pour la coupe de la Confédération s’étaient respectivement inclinés en déplacement (2-0 au Gabon) et (2-1 au Zanzibar). La phase retour constituait un défit pour les clubs burundais.
Le club de Messager Ngozi avait besoin de marquer un petit but sans en encaisser afin de se qualifier pour le prochain tour, les seizièmes des finales. Il a fait l’essentiel en première période en marquant un but par Hakizimana Youssouf Malouda qui a dévié de la tête un coup franc tiré par Enock Sabumukama.
Cette ouverture du score a redonné confiance aux joueurs qui avaient timidement commencé le match et aux supporteurs qui doutaient jusque là de la qualification. Avant la pause, Iddy Museremu avait la balle de tuer le match mais il n’a pas réussi à tromper la vigilance du gardien Abdallah Bakar de Kvz. A la pause, le score était d’un but à zéro en faveur de Messager Ngozi.
A la reprise, les joueurs de KVZ ont pris le contrôle du jeu, dominant son adversaire surtout en milieu du terrain. Il était visible que les joueurs de Messager Ngozi avaient baissé de régime, se repliant et laissant les opérations aux zanzibarites qui, malheureusement, n’ont pas profité de ce repli.
A la 81e minute de jeu, Idrissa Ramadhani donne une passe en profondeur à Kamulete Intelligent et sprint à la réception sur le point de penalty pour marquer de la tête le deuxième but de Messager Ngozi. Un but de haute qualité. Olivier Bayizere, entré dans les cinq dernières minutes, achève l’opération en marquant le troisième but sur un tir lobé des trente mètres.
Sur ce score, Messager Ngozi est qualifié pour le prochain tour où il sera opposé à l’équipe zambienne de Zesco.
Réagissant à la défaite de son équipe, le coach Sheha Khamis du KVZ a félicité les joueurs de Messager Ngozi qui ont exploités positivement les occasions qu’ils se sont crées contrairement à ce qui s’est passé pour ses joueurs.


Vital’0 quitte les compétitions au tour préliminaire
Après la défaite, 0-2, au match aller, le public donnait peu de chance de qualification à la formation de Vital’0. Malgré un bon début de match et les multiples occasions de but que l’équipe locale s’est créée, elle n’est pas parvenue à loger le cuir dans les filets. Vital’0 devait marquer trois buts pour se qualifier mais contre toute surprise, ce sont les visiteurs qui ont marqué le seul but du match par Junior Mensah, à la 48e minute de jeu. Jusque là, les Carottes étaient cuites pour les Mauves et Blancs de Vital’0.
Le coach de Vital’0, Mbaya, a reconnu la force de l’équipe gabonaise, laquelle selon lui, c’est une grande équipe avec des joueurs expérimentés et habitués des compétitions internationales. « Nous avons perdu le match mais nous n’avons pas démérité car nous avons eu des occasions de marquer que nous n’avons pas profité ».

Kazadi Mwilambwe

 

 

MUSIQUE CHORALE> Formation des chefs de chœurs et de choristes

La lecture, l’interprétation et la direction de la musique

000aLa Fédération africaine de musique choral, en collaboration avec l’ambassade de France au Burundi, organise une formation à l’endroit des chefs de chœurs et de choristes. Cette activité se tient dans les enceintes de l’Institut français du Burundi (IFB) du 20 au 24 février 2017. La lecture, l’interprétation et la direction de la musique sont les notions apprises à cette occasion.

A la tête, Christian Pariot qui assure la formation, cette dernière est répartie en deux groupes. Le premier regroupe les chefs des chœurs (c’est-à-dire impérativement les personnes qui savent lire la musique et qui dirigent des chorales, des groupes et des orchestres) tandis que le second regroupe les chanteurs des chorales (ceux des groupes culturelles qui veulent apprendre les techniques vocales.
Parlant de l’objectif de la formation, le président de la Fédération africaine de musique chorale, Bosco Niyibizi, a indiqué que celle-ci est une occasion pour les bénéficiaires d’être formés sur la lecture, l’interprétation et la direction de la musique, étant donné que la plupart des participants n’ont pas de notions suffisantes en la matière. Selon lui, cette formation sera clôturée par un concert A-capella qui se tiendra le samedi 25 février 2017. Les participants à la formation feront preuve du travail vocal qu’ils auront appris.
A l’issue de cette formation, la Fédération a l’intention de mettre en place un institut de musicologie dans lequel les gens pourront s’épanouir, appendre et avoir des diplômes dès la sortie, a souligné M. Niyibizi.
Bosco Niyibizi a mentionné que la musique chorale au Burundi avance, même s’il y a quelques lacunes liées effectivement à la lecture, car il y a peu d’écoles de musique. Selon lui, des défis existent, notamment en ce qui concerne les fonds. Il a souligné que l’Etat essaye de les soutenir autant qu’il puisse, même si d’autres priorités se présentent. Pour surmonter ces défis, il faut l’implication et la volonté de chacun, a-t-il dit.
Eric Mbazumutima

 
Ouvrir