Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

STADE DE BUGANDA > Match amical entre Halleluya FC et les Burundais d’Australie

Halleluya gagne le match sur le score de 4 buts à 3

 

Un triplé marqué par le meilleur réalisateur du club, le président de la République Pierre Nkurunziza (32’, 75’, 77’) et un but de Saleh Aliyamutu (59’) du côté d’Halleluya fc. La diaspora ne s’est pas laissée intimider, elle a pu marquer aux 15e, 48e, et 71. Un match très animé du début à la fin et comme l’entrée était gratuite, le public était venue nombreux.

C’est sous un soleil ardent de midi que l’arbitre a donné le coup d’envoi. Très vites les joueurs d’Halleluya ont manifesté leur présence devant le but adverse sans toutefois trouver la faille malgré quelques bonnes occasions de but qu’ils se sont créées. A la quinzième minute de jeu, contre toute attente, les joueurs de la diaspora burundaise vivant en Australie profitent d’un mauvais placement de la défense d’Halleluya pour ouvrir le score (1-0).
A la trente-deuxième minute de jeu, Halleluya monte par une attaque rapide et Saleh, à l’entrée de la surface de réparation, glisse une passe lumineuse à Pierre Nkurunziza qui trouve la lucarne (1-1). Quatre minutes plus tard, centre de Paul Nsengiyumva (capitaine de l’équipe) pour Nkurunziza qui regarde sa reprise de volée passée à quelques centimètres du montant droit au moment où tout le stade était debout.
Les vingt-deux acteurs ont regagné les vestiaires sur le résultat de parité (1-1), une première période pleine de belles actions des deux côtés.
A la reprise, les jeunes footballeurs de la diaspora mettent la pression et à la 48e minute, ils obtiennent le deuxième but. Mais la joie sera de courte durée car onze minutes plus tard, Saleh Aliyamutu égalisait pour Halleluya, sur une passe en une-deux avec Pierre Nkurunziza dans la grande surface.
A la 71e minute, les Burundais de l’Australie marquent le 3e but et à la 75e minute, Halleluya égalise par Pierre Nkurunziza sur un joli enchaînement, amortissement de la poitrine et reprise du pied gauche (3-3). A la 77e minute, au moment où les joueurs de la diaspora étaient presque tous montés, Clovis part en contre-attaque sur le couloir gauche et son centre atterri dans les pieds de Pierre Nkurunziza, qui, du plat du pied, marque le 4e but pour Halleluya.
Les joueurs d’Halleluya vont ensuite se regrouper en défense pour protéger leur but. Une mission tactique bien accomplie car l’arbitre va donner le coup de sifflet final sur le score de 4 buts à 3 en faveur d’Halleluya FC.


KAZADI MWILAMBWE

 

MUSIC GOSPEL> Célébration de la 2e édition du « Pamoja festival »

« Une meilleure occasion d’exprimer ensemble la joie, l’amour de Dieu et de la patrie »

 

Les cérémonies de la célébration de la deuxième édition du « Pamoja festival » se sont déroulées à Bujumbura, le dimanche 30 juillet 2017. Ce grand événement caractérisé par la musique gospel a été organisé sous le thème : « Umunezero ntangere ». Et selon Régis Barigume, un parmi les musiciens organisateurs de cet événement, « c’est une meilleure occasion d’exprimer la joie, l’amour de Dieu et de la patrie à travers la musique ».

 

Comme le mot « Pamoja » signifie en français « ensemble », M. Barigume a indiqué que les artistes burundais de la musique gospel ont préféré se joindre aux les artistes des autres pays voisins. Il a ajouté que cet événement a vu la participation des artistes en provenance de quatre pays africains à savoir le Burundi qui est le pays hôte de cet événement, l’Ouganda; le Kenya et la Zambie. « Pour développer le pays, chacun peut contribuer de sa propre manière. Et les artistes burundais de la musique gospel ont voulu rassembler les gens et partager avec eux la joie et l’amour de Dieu à travers la musique. En plus de cela, la participation des gens venant des différents pays fait partie de l’un de nos objectifs qui est de présenter la vraie image de notre pays », a affirmé M. Barigume. Ce dernier a également mentionné que cet événement, à part la consolidation de la paix à travers le message de Dieu donné, il accorde en plus une meilleure opportunité à la jeunesse de réaliser ses talents.

«Les problèmes liés au manque de moyens financiers freinent certains de nos projets »

M. Barigume a informé que la préparation de cet événement demande beaucoup de moyens, mais comme on n’a pas beaucoup de partenaires pour financer cet événement, les artistes se voient obligés eux-mêmes de cotiser. Et cela fait également que certains de nos projets peuvent être abandonnés. « Nous demandons que soit le gouvernement burundais, que soient les sociétés tant publiques que privées ou toutes autres personnes de bonne foi puissent nous soutiennent, parce que parmi les objectifs que nous visons atteindre figure celui redorer l’image de notre pays. Et que soit précisément faite par des personnes qui aiment le pays et à travers un bon message», a affirmé M. Barigume, tout en souhaitant qu’il faut un soutien suffisant afin que cet événement puisse être organisé dans certaines provinces de l’intérieur du pays. Signalons que pour clôturer les cérémonies, des trophées ont été décernés aux meilleurs artistes et danseurs.
Avit Ndayiragije

 
Ouvrir