Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AIPS AFRIQUE> Organisation du 6è congrès à Accra au Ghana

Le Burundi a été représenté par la présidente de l’AJSB

 

IMG 2424L’Association internationale  de la presse sportive (Aips en sigle) section Afrique organise chaque année, un congrès pour analyser la vie de l’association au niveau continental. Pour cette année, le 6è congrès a été tenu à Accra au Ghana du 3 au 5 avril  et le Burundi a été representé par Liliane Nshimirimana, présidente de l’Association des journalistes sportifs du Burundi (AJSB) et membre du comité exécutif de l’Aips/Afrique. 

 

Dans un entretien avec la rédaction du quotidien le Renouveau, Liliane Nshimirimana, a d’abord remercié le bon Dieu qui lui a donné le privilège  d’être parmi les membres dudit bureau et avoir la possibilité d’être parmi les élaborateurs des points à l’ordre du jour pour le congrès proprement dit. «C’est un grand honneur de voir  une Burundaise participer dans l’élaboration des points à l’ordre du jour d’un congrès qui réunit des pays aussi célèbres dans le domaine sportif comme le Ghana, le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et bien d’autres. Cela constitue une grande visibilité pour le Burundi (Un pays qui vient de se qualifier à la phase finale de la Can 2019 après avoir éliminé  le Gabon) en général et pour moi en particulier en tant que membre du bureau du comité exécutif de l’AIPS Afrique. »Mme Nshimirimana a indiqué que dans ce congrès, on est revenu sur la carte AIPS. « Tout membre de l’AIPS doit detenir la carte AIPS bien sûr pour avoir la facilité d’accéder aux différents stades de jeux et ainsi accéder facilement à l’information sportive.  La grande opportunité de voir l’importance de posséder cette carte sera les jeux africains de la jeunesse qui vont se dérouler au Maroc. Un journaliste sportif qui sera muni de ladite carte accédera facilement à la couverture  de ces jeux. » Un autre objectif de ce 6è congrès était d’encourager surtout les femmes à participer massivement dans les activités sportives. « A tout dirigeant d’une association des journalistes sportifs, il a été recommandé d’encourager les femmes qui veulent intégrer le sport. Il a été demandé aux femmes de s’impliquer davantage dans le sport et de briser toutes les barrières culturelles qui leur empêchent de changer de mentalité. « A ce sujet, je leur ai dit que cela ne pose aucun problème au Burundi. D’où le Burundi reste le modèle en matière de sport féminin.»Mme Nshimirimana n’a pas manqué de nous indiquer que ce congrès a invité les journalistes sportifs à participer dans la compétition AIPS Award qui sera organisée pour la deuxième fois. Elle  a rappellé que pour l’année passée, un journaliste sportif burundais y a participé et s’est classé 20è au niveau mondial ; une place qui n’est pas négligeable.                                                                                       

Olivier Nishirimbere

 

FFB> Conférence de presse du président Révérien Ndikuriyo

Sur le calendrier des préparatifs de l’équipe nationale pour la Can Egypte 2019

 

DSC01263Le président de la Fédération de football du Burundi (FFB) et président du Sénat du Burundi, Révérien Ndikuriyo, a animé une conférence de presse, le lundi 8 avril 2019, sur les préparatifs de l’équipe nationale à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Egypte 2019. Il a souligné que le calendrier des préparatifs sera connu après le tirage au sort des poules, le vendredi 12 avril. 

 

Dans les mots introductifs, M.  Ndikuriyo a souligné que la date du 23 mars 2019 restera marquée dans les annales de l’histoire du Burundi, pour  avoir arraché la qualification pour sa toute première fois à une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Il a pour cela remercié tous les Burundais pour leur soutien à l’équipe nationale.Selon le président de la Fédération de football du Burundi, après cette qualification, l’heure est à la mise en place du programme des préparatifs. Un comité pour la circonstance a été mise en place et son premier travail sera de représenter le pays au tirage au sort qui sera fait au Caire, le vendredi 12 avril. Et les 29 et 30 avril, ce comité va se réunir pour échanger sur les choix des matchs amicaux et du pays où notre équipe va poursuivre ses préparations. Le choix de ce pays tombera surtout là où il y aura plusieurs équipes dans le but de jouer beaucoup des matchs amicaux.M. Ndikuriyo est revenu sur l’état de lieu des joueurs burundais, il a dit que tous les joueurs se portent bien et qu’il est en contact avec eux. Le staff technique devra choisir 23 joueurs qui vont nous représenter en Egypte. Il n’a pas exclu qu’il y ait un ou deux nouveaux joueurs qui peuvent s’ajouter à la liste des vingt-trois ou qu’un ou deux des anciens joueurs ne soient pas du déplacement. La FFB dispose de 200 000 dollars américains pour les préparatifs que la Confédération africaine de football (Caf) a remis à chaque équipe qualifiée. Ce montant n’est pas suffisant pour les préparatifs et les primes à donner aux joueurs, a-t-il dit, il a pour cela demandé au gouvernement du Burundi et à tous les Burundais de donner leurs contributions pour soutenir l’équipe nationale.

« L’équipe nationale du Burundi est prête à affronter n’importe quelle équipe »

Répondant aux questions des journalistes, le président de la FFB a démenti les bruits qui circulent sur les réseaux sociaux comme quoi la Fédération cherche à engager un entraineur camerounais. Il a confirmé le maintien du sélectionneur national, Alain Olivier Niyungeko. Et de poursuivre qu’il a un contrat ouvert, il peut partir, s’il le veut lui-même, là où il trouve mieux.A propos de la sanction de la Caf, de payer 10 000 dollars américains, infligée à la Fédération de football du Burundi pour avoir retransmis en direct sur la chaine de télévision nationale, le match entre le Burundi et le Gabon alors qu’elle n’en avait pas le droit, il a répondu que les enquêtes se poursuivent et que les fautifs vont payer. Pour ceux qui veulent suivre les matchs du Burundi, il a promis qu’ils seront retransmis sur la chaine de télévision nationale et pour ceux qui veulent accompagner l’équipe nationale en Egypte, il a dit qu’ils vont se prendre en charge.S’agissant des chances du Burundi à cette Can, M. Révérien a répondu que l’équipe nationale du Burundi est prête à affronter n’importe quelle équipe, cela explique que nous n’irons pas en Egypte pour faire le tourisme mais pour jouer et gagner des matchs. Il a demandé aux médias d’accompagner l’équipe nationale par la diffusion des informations dans leurs medias.
Kazadi Mwilambwe

 
Ouvrir