Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

BASKET-BALL > Le meilleur joueur de la coupe du président de la République

«Je dois ce titre à toute l’équipe»

 

DSC03811Ghyslain Munezero, sacré meilleur joueur, a, lui aussi, exprimé ses sentimentsGhyslain Munezero, sacré meilleur joueur, a, lui aussi, exprimé ses sentiments

 

Ghyslain Munezero, capitaine de l’équipe Gymkana a été sacré meilleur joueur de la coupe du président en basket-ball. Il a fait savoir que ce prix a une grande signification pour lui. « Je ne sais pas comment je peux le qualifier. Etre nommé meilleur joueur de la coupe du président de la République est un grand honneur. Je dois ce titre à toute l’équipe, aux membres, aux sympathisants, le président de l’équipe, etc. Parce qu’il y a eu tout un circuit de complémentarité pour que je puisse y arriver», a-t-il expliqué. 

La complémentarité a joué en sa faveur 

Il a souligné que ce prix a aussi une grande importance pour l’équipe dont il est le capitaine. « Si j’essaie de parler du parcours de notre équipe Gymkana, nous avons joué avec des équipes de la mairie de Bujumbura, des équipes très fortes comme Dynamo, Urunani et Kern. En demi-finale, nous étions préparés à rencontrer les équipes de l’intérieur du pays mais, on ne pouvait pas les négliger, il n’y a pas de combat à négliger pour notre équipe. Nous avons considéré tous les matches comme difficiles. C’est pourquoi nous avons pu gagner», a souligné le capitaine de l’équipe.Selon lui, les différentes équipes rencontrées dans le cadre de la Coupe du président se sont bien comportées. « Nous avons été surpris par quelques équipes. Par exemple lors de la demi-finale face à l’équipe Young eagles, elle nous a surpris. Nous pensions qu’on allait facilement remporter la victoire, mais à la fin du 1er quart temps, elle avait une avance de trois points sur nous. Le coach et les joueurs ont amélioré et nous avons pu gagner. L’équipe de Bururi n’était pas non plus des moindres. Mais, nous avons pu la battre avec un écart de 29 points», s’est-il réjoui. 

Il y a des opportunités pour le basket-ball burundais

Ghyslain Munezero a apprécié le niveau actuel du basket-ball au Burundi. « Il y a quelques années, le niveau du basket-ball burundais avait chuté. Actuellement le niveau commence à remonter. Le championnat de l’ASBAB a été clôturé et on a enchaîné directement avec la Coupe du président. Il y a eu beaucoup de matches, ce qui a permis de détecter beaucoup de talents, ce qui montre que le niveau du basket-ball burundais commence à s’améliorer», a-t-il indiqué. Pour sauvegarder les acquis et continuer à améliorer le niveau du basket-ball au Burundi, il a suggéré qu’il y ait beaucoup de matches pour que les joueurs puissent démontrer leurs talents.            Le basketteur qui a été sacré meilleur joueur de la première édition de la Coupe du président en basket-ball a fait ses débuts dans la discipline à l’âge de 10 ans à Gitega, sa province natale. « J’étais en 5e année primaire et je jouais dans l’équipe Young Eagles. J’ai évolué au sein de la même équipe de 2000 à 2015. En 2016, j’ai rejoint l’équipe de Gymkana qui m’a permis d’avoir ce prix», a-t-il dit. La préférence du basket-ball aux autres disciplines sportives est influencée par son père. «Je dois cela à mon père. Il aimait le basket-ball, c’est lui qui m’a poussé à aimer ce jeu à mon tour. Il a salué les opportunités régionales qui s’offrent aux joueurs burundais de basket-ball. « Je peux citer le cas d’un jeune joueur talentueux de New star, Gilbert Nijimbere qui évolue au Rwanda. Il s’adapte très bien. Il a été nommé meilleur joueur là-bas. Il y a plusieurs ouvertures pour nos joueurs», a-t-il dit. Il a mentionné qu’au niveau du basket-ball masculin, les ouvertures au niveau international ne se sont pas encore concrétisées mais il s’est réjoui du fait que pour la catégorie féminine, il y ait des joueuses de Berco stars qui jouent aux Etats-unis. Il a lancé un appel aux jeunes sportifs burundais et les basketteurs en particulier d’aimer ce jeu, de le pratiquer à fond pour décrocher des opportunités, notamment, l’admission dans de meilleures écoles de la sous région. Il a interpellé l’autorité administrative à soutenir cette branche du sport en lui dotant d’infrastructures. « Le président de la République, Pierre Nkurunziza a lancé un appel aux différentes sociétés de sponsoriser les équipes sportives. Nous espérons que cet appel sera entendu et que le niveau du sport va en bénéficier», a-t-il dit.Notre interlocuteur a déjà remporté la coupe du championnat national à l’intérieur du pays, la coupe du play-off en plus de la coupe du meilleur joueur de la Coupe du président de la République. 
Grâce-Divine Gahimbare

 

BASKET-BALL > Entretien avec la meilleure joueuse de la Coupe du président de la République

«C’est une fierté pour moi-même et pour toute l’équipe»

 

DSC03814Le championnat de basket-ball baptisé coupe du président de la République a primé le meilleur joueur et la meilleure joueuse. Il s’agit respectivement de Ghyslain Munezero et Sandra Kantore. La joueuse a livré ses impressions sur le championnat et le basket-ball au Burundi en général dans les entretien qu’elle a accordé au journal Le Renouveau.  

 

Sandra Kantore s’est réjouie d’avoir remporté la Coupe du président de la République. Elle s’est également réjouie d’avoir remporté une compétition aussi spéciale, rehaussée au plus haut sommet de la Nation.   Basketteuse dès l’âge de 15 ans, Sandra Kantore est une Berco star. « J’ai joué pour l’équipe Berco star depuis 2009 d’abord dans le groupe B et j’ai été transférée au groupe A en 2010 où j’ai participé aux différentes compétitions de ce groupe», a-t-elle indiqué. Elle a expliqué qu’au début, elle jouait au football comme son père mais sa mère et ses amies l’ont convaincue de faire carrière au basket-ball. Elle a joué pour l’équipe nationale et a été élue meilleure ailière en 2012 avant d’aller étudier au Rwanda où elle a continué son parcours professionnel en basket-ball. Elle a déjà remporté la Coupe de la meilleure meneuse en 2014. Au cours de l’année 2017, elle a remporté trois coupes, à savoir : la coupe du MVP (most valuable player) du championnat, la Coupe de la meilleure meneuse et la Coupe du mémorial de Kisembe.Selon elle, être élue meilleure joueuse parmi d’autres est un honneur. Elle a expliqué que son équipe a été également fière car, elle a remporté le championnat de la  Coupe du président de la République alors qu’elle n’avait fait participer qu’une seule joueuse qui évolue à l’étranger contrairement aux équipes adverses. Elle a expliqué que faire participer plusieurs joueurs qui évoluent dans les autres équipes est un risque. « Je suis venue une semaine avant le championnat pour faire des entraînements avec les Berco star. Il n’y avait pas beaucoup à apprendre car c’est mon équipe d’origine. Un joueur qui vient directement pour jouer sans se familiariser avec le reste de équipe peut jouer en défaveur de cette l’équipe», a-t-elle expliqué.

Il suffit d’établir les responsabilités

Notre meilleure joueuse est étudiante. Elle a expliqué qu’il n’est pas difficile de faire parallèlement les études et la carrière sportive. « Il suffit d’établir les responsabilités et de délimiter le temps pour chaque chose, étudier quand il faut étudier et organiser son calendrier pour le sport», a-t-elle dit. Elle a conseillé aux parents de ne pas empêcher leurs enfants, surtout les filles de faire carrière en sport. « J’ai eu la chance d’avoir des parents sportifs. Chers parents, le sport est bénéfique, grâce à lui, nous gagnons des connaissances, de l’expérience et l’on peut se payer les frais de scolarité, on peut aussi vivre d’une carrière sportive», a-t-elle conclu.  

Grâce-Divine Gahimbare

 
Ouvrir