Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FFB> Formation des entraîneurs burundais par des instructeurs colombiens

Lancement de la coopération des activités sportives entre la Colombie et le Burundi

 

La Fédération de football du Burundi (FFB) a organisé, les jeudi 19 et vendredi 20 avril 2018, au Centre technique national de Bujumbura, une formation pour les entraîneurs de football de première et deuxième divisions. Une formation qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux pays, la Colombie et le Burundi et qui s’est déroulée sous les yeux de l’ambassadrice de la Colombie au Burundi, avec résidence à Nairobi, Mme Elizabeth Taylor Jay.  

 

Plus d’une trentaine d’entraîneurs burundais ont suivi cette formation de deux jours qui a été dirigés par l’instructeur colombien, Christopher Moreno. Comme le temps était court, la formation a été beaucoup plus axée sur la pratique sur le terrain de certains thèmes du football moderne comme la transition et le bloc équipe. Les instructeurs colombiens ont également montré comment leur football s’est développé pour que les entraîneurs burundais puissent en tirer profit.Dans le discours d’ouverture, l’ambassadrice de la Colombie au Burundi, Mme Elizabeth Taylor Jay, a exprimé sa joie de voir son pays réaliser cette coopération avec un petit pays d’Afrique. Le Burundi peut devenir, a-t-elle dit, une grande nation dans le football et tout dépendra de la volonté que les Burundais y mettront.La Fédération de football du Burundi est la terre que la Colombie a choisie pour planter et cueillir ensemble des fruits. A travers cette coopération, ce sera une opportunité de montrer les valeurs du football burundais car même dans des situations de conflit, le sport a toujours été un moyen de réconciliation.Mme Elizabeth a remercié le président de la Fédération de football du Burundi, Révérien Ndikuriyo, pour l’aboutissement de cette coopération et elle a souhaité voir le football burundais, un jour, sur le haut niveau.

La coopération sportive axée sur le volet du développement technique.

Pour le secrétaire général de la FFB, Jérémie Manirakiza, cette coopération, dans le domaine du sport, jadis inexistant entre les deux pays, sera beaucoup plus axée sur le volet du développement technique et, pourquoi pas, celui de la formation.Cette formation coïncide avec l’organisation du tournoi de la Cecafa U17 Burundi 2018, qui concerne beaucoup la jeunesse. Cela montre l’importance que le Burundi attache au développement du football depuis la base. Jérémie Manirakiza a demandé aux stagiaires de donner le meilleur d’eux-mêmes pour que le passage des instructeurs colombiens au Burundi puisse être bénéfique au football burundais et surtout pendant cette période où les équipes des deux ligues, A et B, sont dans les phases décisives de leurs championnats.Pour les stagiaires, les deux jours ont été très riches et le peu de séances dont ils ont bénéficié leur serviront à corriger certaines lacunes dans leur travail. 

Il faut travailler dur pour avoir des résultats

Pour l’instructeur colombien Christopher Moreno, les entraîneurs, en plus du travail qu’ils donnent sur le terrain, doivent préparer les jeunes pour leur vie. Il a pour cela demandé aux entraîneurs de travailler dur pour avoir des résultats et surtout de faire une planification pour une meilleure évaluation de leurs objectifs.

Appliquer sur le terrain les connaissances acquises

Mohsin Mupenda, le directeur technique national, a remercié les instructeurs colombiens d’avoir accepté de venir dans ce petit pays dans le but de lancer officiellement cette coopération dans le domaine du sport. Il a demandé aux stagiaires de mettre en application les connaissances acquises pour le développement du football burundais
Mwilambwe Kazadi

Ouvrir