Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Cecafa U17 Burundi 2018> Deuxième journée des groupes

Le Burundi fait un match nul compromettant contre la Somalie (0-0)

 

Le match s’est joué, le mardi 17 avril 2018, au stade Urukundo de Ngozi. Ce résultat nul contre la Somalie (0-0) compromet les chances du Burundi de se qualifier pour les demi-finales car dans l’autre rencontre de ce groupe A, l’Ethiopie et le Kenya se sont également séparés sur un match nul (0-0). Le Burundi reste en dernière position avec 1 point et moins de 4 buts ex-æquo avec l’Ethiopie (1 pt et -2 buts). 

 

Le public, qui a répondu nombreux au stade Urukundo de Buye en province de Ngozi, attendait un grand match des jeunes Intamba, après leur lourde défaite face au Kenya,  mais le score nul et vierge contre la Somalie a fait qu’il rentre très déçu. L’espoir de se qualifier pour les demi-finales venait presque de s’envoler. La dernière journée contre l’Ethiopie peut être une formalité et ce serait dommage pour le public de ne plus revoir leur équipe dans les dernières phases du tournoi.Les chances du Burundi de se qualifier pour les demi-finales dépendront de deux aspects : le premier est qu’il doit d’abord battre l’Ethiopie avec une différence de quatre buts et le deuxième, le Kenya sera, à ce moment là, obligé de battre la Somalie. Donc, en cas du match nul entre le Kenya et la Somalie, le Burundi et l’Ethiopie fermeront leurs valises car le Kenya et la Somalie auront chacun 5 points alors que le plafond du Burundi est de 4 points, en cas de victoire.Il faut attendre la dernière journée de ce groupe, le vendredi 20 avril, pour être fixé sur le sort du Burundi où il va recevoir l’Ethiopie au stade de Gitega, à partir de 15 heures et à la même heure, le Kenya et la Somalie seront en train de jouer sur le terrain de Muyinga.
Les enquêtes sur la suspension de l’équipe de Zanzibar ont déjà commencé

Selon les informations recueillies auprès de la Commission de l’organisation de la Cecafa U17 Burundi 2018, l’Etat de Zanzibar a déjà commencé les enquêtes pour interpeller ceux qui sont à la base de ce qui est arrivé à leur équipe jusqu’à être suspendu de ce tournoi et exclu des prochaines compétitions. La population de Zanzibar, selon la même source, demande que les fautifs soient considérés comme des personnes qui ont trahi le pays.
Kazadi Mwilambwe

Ouvrir