Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FESTICAB> Don de financement accordé par la BCB

«Donner à la jeunesse d’aujourd’hui l’espoir d’aller de l’avant»

 

IMG 2020Le Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi (Festicab) a reçu un financement de six millions (6 000 000 FBu) de franc burundais accordé par la Banque de crédit de Bujumbura le jeudi 05 avril 2018. 

 

«Nous sommes à la dixième édition du Festicab et c’est pour nous une grande fête que nous allons célébrer du 4 au 11 mai 2018. En ce qui concerne notre partenariat avec la BCB, nous ne faisons que nous en réjouir parce que cette banque nous accompagne depuis 7 ans», a indiqué Léonce Ngabo, président du Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi (Festicab). Il a expliqué que l’accord qu’il venait de signer est une deuxième génération d’une convention de partenariat qui a été majoré. « Les années passées, nous avions le privilège de recevoir cinq millions chaque année comme appuis mais cette année, la BCB a jugé bon de nous accorder un million supplémentaire pour célébrer en pompe notre 10e anniversaire», a souligné M. Ngabo. Il a fait savoir que ce n’est pas l’argent qui compte mais le geste. Selon lui, quand on parle du Festicab, il ne faut pas seulement voir l’institution mais tous ces jeunes qui sont impliqués et l’impact que cela peut produire sur nos populations. « Le cinéma est un outil ultra moderne de communication et de sensibilisation, de formation et d’éducation», a-t-il rappelé.

Une expression de gratitude

L’Administrateur directeur général de la BCB a indiqué que cette reconduction de la convention de partenariat avec le Festicab est une expression de gratitude vis-à-vis du Festicab. « Nous sommes très contents de ce partenariat.  C’est une occasion pour nous d’exprimer encore une fois cet engagement de pouvoir cheminer ensemble encore pour cette édition. Nous comptons continuer cette belle aventure», a-t-il indiqué. En consultant le thème choisi pour cette édition « Jeunesse entrepreneuriat et leadership», il a constaté que quelque part, le Festicab et la BCB ont des préoccupations communes. « Nous avons une préoccupation de donner à la jeunesse d’aujourd’hui l’espoir d’aller de l’avant, l’occasion d’être entrepreneurs et de sentir que ce sont de vrais burundais. Ce sont ceux-là qui vont construire la nation burundaise», a-t-il conclu. 

Grâce-Divine Gahimbare

Ouvrir