Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUSIQUE>Témoignage d’un jeune musicien sur son expérience à l’IFB

Grâce à l’originalité et la singularité de sa musique, Yves Kami a eu des opportunités

 

DSC 0375Yves Kami, est un jeune artiste musicien jouant de la guitare. Il était invité du 24 au 28 janvier 2018, au 4e Forum panafricain des artistes à Addis-Abeba en Ethiopie grâce à l’appui de l’Institut français du Burundi (IFB). C’est à cette occasion qu’il a été sélectionné ambassadeur pendant trois ans au Burundi. 

 

L’Aapi (African artists peace initiative) est un mouvement panafricain des artistes qui a pour mission de changer, transformer l’Afrique pour un meilleur développement via la culture. A cet effet, différents thèmes y ont été traités. « J’ai été sélectionné pour véhiculer le message en rapport avec la transformation de la société. Mon expérience a été importante pour moi et pour mon pays. Ce voyage était le fruit de mes efforts. Et le public éthiopien a été satisfait de mon travail quand je suis monté sur scène », a souligné Yves Kami. 

Entrer en contact avec d’autres artistes

Les artistes burundais se rencontrent à l’Institut français du Burundi (IFB), et font de cet institut leur maison. Ils  travaillent ensemble pour la création d’œuvres artistiques. Ainsi, Yves Kami va prochainement collaborer avec Schella Inangoma, actrice dans un théâtre intitulé « Umugore n’umugabo » où il va travailler le côté musique.L’artiste musicien Yves Kami a livré un concert à l’Alliance française d’Ethiopie, et a pu avoir des contacts avec d’autres artistes. L’IFB dispose de petits budgets pour envoyer les artistes burundais à l’étranger. Pour cet institut, ce qui est intéressant est l’originalité et la singularité d’un artiste qui, à la fois reflète le Burundi mais aussi dans sa version contemporaine. L’intérêt de la musique de ce musicien est d’être enraciné dans sa culture tout en lui offrant une expression contemporaine nouvelle.Cela a été une opportunité pour ce musicien d’entrer en contact avec d’autres réseaux pour éventuellement être invité à d’autres festivals. Egalement, notre interlocuteur a pu avoir de l’inspiration à partir de la musique éthiopienne. Il conseille aux autres artistes de chercher des idées originales dans leurs chansons pour produire une musique de qualité.    Yvette Irambona

Ouvrir