Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUSIC GOSPEL> Célébration de la 2e édition du « Pamoja festival »

« Une meilleure occasion d’exprimer ensemble la joie, l’amour de Dieu et de la patrie »

 

Les cérémonies de la célébration de la deuxième édition du « Pamoja festival » se sont déroulées à Bujumbura, le dimanche 30 juillet 2017. Ce grand événement caractérisé par la musique gospel a été organisé sous le thème : « Umunezero ntangere ». Et selon Régis Barigume, un parmi les musiciens organisateurs de cet événement, « c’est une meilleure occasion d’exprimer la joie, l’amour de Dieu et de la patrie à travers la musique ».

 

Comme le mot « Pamoja » signifie en français « ensemble », M. Barigume a indiqué que les artistes burundais de la musique gospel ont préféré se joindre aux les artistes des autres pays voisins. Il a ajouté que cet événement a vu la participation des artistes en provenance de quatre pays africains à savoir le Burundi qui est le pays hôte de cet événement, l’Ouganda; le Kenya et la Zambie. « Pour développer le pays, chacun peut contribuer de sa propre manière. Et les artistes burundais de la musique gospel ont voulu rassembler les gens et partager avec eux la joie et l’amour de Dieu à travers la musique. En plus de cela, la participation des gens venant des différents pays fait partie de l’un de nos objectifs qui est de présenter la vraie image de notre pays », a affirmé M. Barigume. Ce dernier a également mentionné que cet événement, à part la consolidation de la paix à travers le message de Dieu donné, il accorde en plus une meilleure opportunité à la jeunesse de réaliser ses talents.

«Les problèmes liés au manque de moyens financiers freinent certains de nos projets »

M. Barigume a informé que la préparation de cet événement demande beaucoup de moyens, mais comme on n’a pas beaucoup de partenaires pour financer cet événement, les artistes se voient obligés eux-mêmes de cotiser. Et cela fait également que certains de nos projets peuvent être abandonnés. « Nous demandons que soit le gouvernement burundais, que soient les sociétés tant publiques que privées ou toutes autres personnes de bonne foi puissent nous soutiennent, parce que parmi les objectifs que nous visons atteindre figure celui redorer l’image de notre pays. Et que soit précisément faite par des personnes qui aiment le pays et à travers un bon message», a affirmé M. Barigume, tout en souhaitant qu’il faut un soutien suffisant afin que cet événement puisse être organisé dans certaines provinces de l’intérieur du pays. Signalons que pour clôturer les cérémonies, des trophées ont été décernés aux meilleurs artistes et danseurs.
Avit Ndayiragije

Ouvrir