Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SPORT>Participation de l’équipe nationale de karaté dans le championnat d’Afrique

«Nous nous sommes bien comportés à Yaoundé», dit Christophe Nkurunziza

 

IMG 1212L’équipe nationale de Karaté est de retour du championnat d’Afrique qui était organisé à Yaoundé au Cameroun du 29 mai au 5 juin. C’était le 16è championnat d’Afrique des seniors pour l’édition 2017. Vingt-sept pays avaient participé à ce championnat. Le Burundi a occupé une place satisfaisante jusqu’à même décrocher une coupe Fair Play.

 

La rédaction du quotidien burundais d’informations, Le Renouveau a rencontré ce jeudi le président de la fédération burundaise de karaté Sensei Christophe Nkurunziza pour s’entretenir sur la participation du Burundi au 16e championnat d’Afrique des séniors, édition 2017. Le Burundi avait choisi neuf karatékas pour représenter le pays. Presque tous ces joueurs se sont très bien comportés parce que beaucoup d’entre eux ont pris la cinquième place et un autre a pris la troisième place. Il s’agit de Jean Claude Irambona qui s’est classé 5e (84 kg) ; Sylvain, 5e (67 kg) ; Elvis Terambere, 5è (61 kg) et Kaze Jinnah Pérec qui s’est classée 5e, femmes (61 kg). L’équipe kata s’est classée 3e et a décroché la médaille de bronze.
« Sans doute une preuve que notre karaté reste le meilleur de la sous-région, voire sur le plan africain. Surtout on va vite retrouver notre niveau d’antan si on renoue avec les tournois internationaux », s’est félicité Christophe Nkurunziza, président de la Fédération Burundaise de Karaté (Febuka).
Christophe Nkurunziza a salué la place que le Burundi a occupée car dit-il, ça aidera à améliorer davantage pour mieux préparer le championnat de l’année prochaine qui se tiendra à Kigali (Rwanda) et pour le championnat du monde qui va se tenir en Espagne en 2020.
Le championnat de Yaoundé a été remporté par le Sénégal mais on reste convaincu que le Burundi peut remporter celui de l’année prochaine parce que les karatékas de l’équipe nationale ne manquent pas de talent.
C’était une belle occasion aussi pour Reverien Mbanzendore, un arbitre burundais qui a pris la troisième place dans l’examen qui a été donné aux arbitres, ce qui lui a permis d’être classé parmi les arbitres continentaux.
M. Nkurunziza n’a pas manqué de remercier le ministère de la Jeunesse, des sports et de la culture pour le soutien tant moral que matériel. Il lui demande de continuer dans la même voie.
OLIVIER NISHIRIMBERE

 

Ouvrir