Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ENTRETIEN> Cours Fifa pour entraîneurs des jeunes


« L’objectif de cette formation serait de bien préparer l’avenir de notre football »

 

En partenariat avec la Fédération internationale de football association (Fifa), la Fédération de football du Burundi (FFB) a organisé, du 3 au 7 avril 2017 dans les locaux du Centre technique national (CTN), un recyclage pour des entraîneurs du football des jeunes. Certains cadres de la fédération se sont exprimés. Le Secrétaire général de la FFB, Jérémie Manirakiza, a indiqué que l’objectif de cette formation n’est pas de remporter des coupes mais bien de préparer l’avenir de notre football.

Les entraîneurs des jeunes, issus de toutes les associations membres de la FFB, ont participé au dit recyclage qui a été dispensé par l’instructeur de la Fifa, Frans Masson. Ce dernier est devenu un ami du Burundi pour être venu plus de quatre fois dispenser des formations en la matière.
Jérémie Manirakiza a indiqué que l’année dernière, le Burundi avait présenté un projet d’organisation d’un championnat des jeunes et sur treize pays candidats, notre pays figure parmi les cinq qui ont été élus et cela témoigne du soutien indéfectible de la Fifa envers notre pays.
Le secrétaire général de la FFB a invité les participants à bien mettre en application les techniques apprises sur le terrain et d’être capables d’en faire profiter aux jeunes. Il a souhaité que certaines tricheries, qui se sont manifestées l’année dernière notamment sur l’âge des jeunes joueurs, ne se reproduisent plus. Il a, bel et bien, souligné qu’il ne sert à rien de tricher parce que l’objectif de cette formation n’est pas de remporter des coupes mais bien de préparer l’avenir de notre football.
Jérémie Manirakiza a enfin promis que, dans les jours à venir, la FFB effectuera une mission d’inspection et fera en sorte que ces jeunes puissent jouer avec des licences biométriques et cela permettra de diminuer sensiblement certains cas de tricheries.
De son côté, le directeur technique national de la FFB, Mohsin Mupenda, a souligné que la semaine a été très riche en instructions et a apporté une plus-value à l’essor du football dans le pays.
L’instructeur a, quant à lui trouvé du plaisir de revenir au Burundi pour la quatrième fois car ces jeunes, qui sont formés, a-t-il dit, sont le Burundi de demain. Frans Masson a demandé aux entraineurs d’avoir une vision, c'est-à-dire une philosophie de jeu, une méthode, une didactique qui va leur permettre de transmettre, d’éduquer au sens large et d’être capables d’organiser le jeu. Cela, a-t-il souligné, leur permettra, en tant qu’entraîneurs et éducateurs des jeunes, d’être capables de servir d’exemple d’éducation et de référence.

Kazadi Mwilambwe

Ouvrir