Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CULTURE > Son le rôle dans la souveraineté d’un pays

Elle est l'épine dorsale de la citoyenneté et du patriotisme

000azsqpoDans un entretien accordé à la rédaction du journal Le Renouveau lors de la célébration de la journée culturelle, Cassien Ntacebera, le commandant de l’Ecole supérieure de commandement et d’Etat-major (Escem), est revenu sur l’importance de garder la culture dans la souveraineté du pays. « La culture constitue l’épine dorsale de la citoyenneté et du patriotisme ».


M. Ntacebera a d’abord indiqué que  l'importance de la culture dans chaque communauté en général et dans la vie de chaque être humain en particulier ne peut être négligée, car, elle contribue énormément au renforcement de la souveraineté du pays. M. Ntacebera a ensuite ajouté que le fait de nier la capacité de pratiquer sa religion, de parler sa langue, d'exécuter des rites culturels peut gravement compromettre la vie d'une communauté ou d'un peuple. Il a dit que la culture  a été connue depuis que l'Homme a commencé à exister et, les gens la pratiquent et la vivent au jour le jour. « A travers cette culture, nous apprenons comment être de meilleures personnes dans la société, comment vivre en tant que frères et sœurs. C’est aussi par la culture que les êtres humains agissent uniformément et vivent en société », a précisé M. Ntacebera.
« La culture, pilier de la sécurité du pays »En plus, le commandant de l’Escem a également souligné que l'importance de la culture dans la survie de toute nation est indéniable, du  fait qu’elle est également le pilier de la sécurité du pays. Insistant sur les caractéristiques et le rôle de la culture dans une communauté, M. Ntacebera a affirmé que la culture est la pierre angulaire sur laquelle se trouvent les pays, une épine dorsale de toutes les communautés vivant dans un pays donné, mais aussi le centre de gravité autour duquel se trouve le pouvoir de la nation, etc. Par conséquent, il a mentionné que la sauvegarde de la culture fait partie intégrante  de notre souveraineté nationale.        « Tant que nous valorisons et respectons notre identité, nous édifierons des nations sûres, sécurisées et stables », a-t-il souligné. En tant qu'institution qui forme les officiers supérieurs afin qu'ils puissent exercer convenablement les fonctions de commandement et d'Etat-major à haut niveau, M. Ntacebera a signalé que les anciens élèves du commandement supérieur et du collège d'Etat-major doivent être à l'avant-garde de la préservation et  la sauvegarde de leur culture, qui est l'épine dorsale de la citoyenneté et du patriotisme. Il a terminé tout en précisant que tous les officiers supérieurs formés au sein de l’Escem doivent être conscients de l'importance de la culture dans l'existence ou la survie de l'Etat-nation.
Avit Ndayiragije

Ouvrir