Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FEBABU>Formation des cadres administratifs et des clubs

Pour savoir gérer les compétitions

 

IMG 0038Après la formation des arbitres et celle des entraîneurs, la Fédération burundaise de karaté (Febuka) a organisé une troisième séance de formation destinée aux cadres administratifs de la Fédération et des clubs sur la gestion des compétitions , du 23 au 29 septembre 2019. Les bénéficiaires de cette formation ont passé un test d’évaluation, le vendredi  27 septembre 2019. 

 

Dans une interview avec l’envoyé spécial de la Fédération mondiale de Karaté, l’expert Farid Mohamed El Shuhaibi, il a fait savoir que le niveau du karaté burundais monte  chaque jour grâce à ces séances de formation. « J’ai été au Burundi au moins six fois, et j’ai remarqué que le  niveau des athlètes burundais a beaucoup évolué. La preuve en est la participation de Fiston Irakoze et Elvis Terimbere à différentes compétitions internationales». Elvis s’est classé onzième au Ténérife en Espagne, deuxième avec une médaille d’argent en Algérie, et quatrième place au Maroc lors des Jeux africains qui se sont déroulés au mois d’août». Je tiens à l’encourager car il a toutes les bases nécéssaires pour progresser. Il a le stamina qui va jusqu’à douze minutes sans arrêt, il est très souple parce qu’il travaille beaucoup sur les techniques des jambes, il a la force sur les techniques des poings ou des mains, il a la vitesse aussi». On a travaillé sur les stratégies et les managements des combats qui durent trois minutes, il a bien fait, bref il a un très bon futur mais il faut qu’il ait beaucoup d’opportunités de faire beaucoup de sorties surtout pendant l’été  pour participer à diverses compétitions. Cela va lui permettre d’arriver le plus loin possible,a-t-il expliqué. Il en est de même pour Fiston Irakoze. Il a décroché la médaille de bronze aux Jeux de la jeunesse d’Algérie, mais lui aussi a besoin d’être suivi de près, a-t-il dit.Il a ajouté que les administratifs sont obligés d’appliquer le nouveau règlement du karaté étant donné que ce dernier a été accepté au niveau olympique. « C’est la première fois que ce stage se déroule à Bujumbura. Cela va permettre aux administratifs de former un bulletin des premières compétitions de karaté ou de première Coupe d’Afrique au Burundi. Toutes les informations en rapport avec les hotels, le transport, les lettres d’invitation, les compagnies qui peuvent assister à prendre les délégations présentes au Burundi, etc.»Elvis Terimbere qui a eu l’occasion de participer à cette séance de formation, fait savoir que le niveau de karaté va beaucoup monter. « Lorsque nous aurons l’occasion de participer aux compétitions internationales, nous n’aurons pas  peur car nous serons au même pied d’égalité  que  les autres. »     

Olivier Nishirimbere

Ouvrir