Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ART> Trésor Irankeje et sa carrière

Ses comédies attirent beaucoup de gens

 

Don de Dieu Trésor Irankeje est un jeune artiste de la zone Kamenge qui gagne son pain quotidien grâce à ses occupations. Ces dernières lui permettent aussi de payer ses études universitaires et d’aider ses parents en cas de besoin. Il est le plus souvent sollicité dans des différentes fêtes pour décorer des salles et pour accompagner les cérémonies par des danses, des comédies ou pour prendre le rôle du modérateur. 

 

Dans un entretien accordé au quotidien d’informations « Le Renouveau », le mercredi 31 juillet 2019, M. Irankeje a fait savoir que ses occupations ont transformé sa vie. Il réalise beaucoup de choses aujourd’hui grâce à ses différentes activités.

Ses rêves commencent à devenir une réalité

M. Irankeje a indiqué que le début a été difficile. Il signale qu’il a commencé à faire connaissance avec des gens. C’est ainsi qu’il acceptait de montrer ses talents dans les différentes fêtes. Et chaque fois qu’il le faisait, la plupart des gens se précipitaient pour demander son numéro de téléphone. «  C’est là que mes rêves ont commencé à devenir une réalité.», ajoute-il. M. Irankeje informe qu’il est sollicité pour faire le décor dans les salles ou pour jouer le rôle de modérateur dans les fêtes. Il fait savoir aussi que ses comédies, ses danses traditionnelles et modernes ainsi que ses pièces de théâtre attirent beaucoup de gens. Au début, il était sollicité dans la municipalité de Bujumbura seulement, mais aujourd’hui même les gens de l’intérieur du pays l’invitent à leurs cérémonies. «  Il y a beaucoup de gens qui ont des talents mais qui ne savent pas les exploiter en vue de gagner leur vie. Ils oublient que tout chemin mène à Rome. « Je suis en train de réaliser mes rêves puisque j’ai décidé de prendre tout ce que je fais comme un métier.», a dit M. Irankeje.Il indique qu’au départ quand ses parents ont appris ce qu’il était en train de faire, ils ont voulu l’en empêcher. Ils avaient peur qu’il n’allait prendre beaucoup de temps dans les fêtes et abandonner ses études secondaires. Il indique qu’ils ont commencé à le soutenir au moment où il supportait lui-même ses études universitaires par les moyens issus de ses propres occupations. M. Irankeje signale qu’il parvient aujourd’hui à subvenir aux besoins de sa famille.M. Irankeje remercie vivement le club « Lumière pour tous » de la paroisse Saint Jean-Baptiste de Gihosha pour sa formation et son encadrement. Et il appelle tous les jeunes talentueux de faire recours aux clubs pour améliorer leurs talents et de prendre cela au sérieux.

Julien NZAMBIMANA(Stagiaire)

Ouvrir