Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ART> Entretien avec le chanteur Platini Nahimana

Sa détermination et son don artistique à la conquête des fans

 

IMG 0030Platini Nahimana connu sous le nom d’artiste de King Plata a commencé sa carrière musicale en 2000. Il est fier de ce qu’il a réalisé durant sa carrière mais, engage encore sa détermination et son don pour agrandir les horizons.  

 

«Je suis artiste chanteur, compositeur, producteur. Cela fait 19 ans que je fais de la musique et c’est en 2011 que j’ai pu organiser mon premier concert. A ce moment là, je n’étais pas connu», a indiqué Platini Nahimana connu sous le nom de King Plata. La chanson signée Platini qui est sortie en 2011 est intitulée «Sekura umudidizo». C’est en avril 2012 qu’il a sorti la chanson «Sijuwi» qui a eu beaucoup de succès. «C’est cette chanson qui m’a donné un nom, les autres chansons cartonnent bien mais c’est celle-là qui a été la plus populaire. Grâce à mes objectifs, à la force que j’ai investie et au don que Dieu m’a donné, Plata est connu aujourd’hui. Le message clé de mes chansons est centré sur la paix, l’amour et je lutte pour les personnes marginalisées en général et les albinos en particulier», a-t-il indiqué.

La musique fait vivre sa petite famille

Durant les 19 ans de carrière, King Plata est fier de ses réalisations. «Au début, j’étais un simple artiste. Au fil des années, je me suis affirmé tel que je suis grâce à mes efforts et aux contributions des fans de la musique burundaise. J’ai été formé en tant que producteur, maintenant je peux produire mes propres chansons et celles des autres chanteurs. Je suis à mesure d’organiser un concert et convier les autres artistes, j’ai déjà acquis beaucoup d’expérience en musique», a-t-il dit. Il s’est réjoui que la musique fasse vivre sa petite famille. «J’ai une femme et un enfant. Je vis de la musique, je n’ai pas d’autre métier», a-t-il précisé. Il a réussi à se tailler une place bien qu’il soit albinos. «Au début, ce n’était pas facile. Un jour, quelqu’un m’a dit Platini, il faut être fier de qui tu es et faire tout ce que tu peux pour aller loin et être un grand artiste. Grâce à ces mots, je me suis dit qu’il faut persévérer et aller jusqu’au bout. Maintenant, personne ne se moque de moi au contraire, les gens m’aiment beaucoup», a-t-il fait savoir. Son objectif était de gagner le cœur des fans. «Je ne peux pas dire que j’ai déjà gagné. Je veux aller plus loin, être comme les artistes internationaux que je vois à la télévision ou qui sont invités ici chez nous. Pourquoi ne pas être invité en tant qu’artiste burundais dans un autre pays ? C’est le rêve de tous les artistes burundais», a-t-il conclu.

Grâce-Divine Gahimbare       

Ouvrir