Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Festicab> Atelier à l’endroit des jeunes

Ils doivent préserver leur santé pour mieux entreprendre

 

IMG 0046Le Festicab (Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi)  a organisé, en collaboration avec le Pnud,   le mardi 4 juin 2019, un atelier à l’endroit des jeunes provenant des différentes provinces du pays. Le Festicab a pour  thème « Jeunesse, santé et entrepreneuriat ». 

 

D’après Léonce Ngabo, président du Festicab, « nous constatons que les jeunes burundais, que nous appelons le Burundi d’aujourd’hui et de demain, sont de plus en plus oasifs».  A cet effet, on leur apprend à penser à être des entrepreneurs, des initiateurs de leurs propres emplois et pourquoi pas des emplois des autres. Mais, pour arriver à cet entrepreneuriat, il faut une bonne santé d’où le thème choisi.Il a aussi ajouté que l’entrepreneuriat demande d’abord le mental. C’est pour cette raison que le président du Festicab a interpellé les jeunes à observer les autres, les approcher pour savoir comment ils ont fait pour réussir. « On apprend par les autres, et tout cela est basé sur la santé physique et morale. Nous comptons sur eux pour préparer l’avenir du pays », a-t-il souligné. 

Le cinéma, un outil incontournableM.Ngabo a également indiqué qu’en parlant basiquement du cinéma et de l’audiovisuel, il s’agit d’un outil qui porte ce que l’on appelle couramment l’information, l’éducation, la sensibilisation. L’audiovisuel est devenu un outil incontournable et même très riche. Il a un impact incroyable  car une image vaut mille mots. Ainsi, en voyant une image dans un film, il est difficile qu’elle quitte l’esprit, la mémoire vive de quelqu’un.Ginette Karirekinyana, présidente de l’Agence consultative en éthique de la coopération internationale, a précisé lors de sa présentation que les jeunes ont été sensibilisés sur les avantages d’une bonne hygiène de vie. En tant que jeune, il peut préserver sa santé, l’entretenir pour mieux entreprendre afin d’avoir une vision pour son avenir. Pour cela, les jeunes doivent éviter l’alcool, les aliments gras, le sucre, le sel et même jusqu’au lait. Ils doivent aussi faire du sport. « Ce sont des choses sur lesquelles nous avons beaucoup insisté pour que les jeunes sachent la valeur et l’importance d’une bonne santé ».                                                                                               

Yvette Irambona

Ouvrir