Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FESTICAB> Préparatifs de la onzième édition

Ils vont bon train

DSC 0077Chaque année, le festival international du cinéma et de l’audiovisuel au Burundi (Festicab) organise une compétition des films dont le but comme tout festival est la projection des films. Les films qui ont l’éligibilité de passer au Festicab sont  ceux qui sont faits par les Africains ou la dispora traitant de la thématique africaine. 

 

D’après la directrice du Fescticab, Francine Munyana, le Festicab a commencé depuis 2009, maintenant il est à sa onzième édition. Le but principal est de faire la promotion des films notamment la promotion des films burundais qui sont mis à l’honneur. Concernant l’état des lieux des préparatifs, elle a indiqué qu’ils vont bon train. En effet, le Festicab a déjà reçu des films qui seront mis en compétition et les salles de projection sont déjà disponibles pour que les gens puissent y avoir accès.Mme Munyana a indiqué que la onzième édition commence du 31 mai au 7 juin de cette année. « C’est la semaine du Festicab », a-t-elle précisé. Il y aura la présence des invités internationaux et  la projection des films. La cérémonie d’ouverture est  prévue  le 31 mai et celle de clôture le 7 juin. Cette dernière sera marquée par la remise de prix aux films qui se sont classés les meilleurs. Pour cette onzième édition, a mentionné la directrice, le festival sera rythmé sous le thème « Jeunesse et santé » et  l’objectif principal est de sensibiliser la jeunesse sur la santé. Selon toujours la même source, le Festicab accueille toutes sortes de films pour la compétition. Comme d’habitude, a dit Mme Munyana, les projections se feront au Centre jeunes Kamenge et à l’Institut français du Burundi. Elle a signalé qu’il y aura également des projections mobiles et tout le monde est invité à participer à ces projections. Le Festicab insiste à ce que les gens viennent assister aux films car ce sont des films des Burundais et  des films qui traitent de la thématique africaine.Auparavant, la projection se faisait dans les écoles à internat mais, pour cette année, vous saurez que  la projection se fera dans toutes les provinces du pays et dans une ou deux communes.  Vous saurez que la période a été prolongée pour donner plus de chances aux participants. 

Joy Kamariyagwe (stagiaire)

Ouvrir