Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMISSION FEMME ET KARATE> Célébration de la journée internationale de la femme (Dimanche 10 mars 2019)

Entraînement d’ensemble et démonstration publique

 

IMG 1212Sous le thème : « Le savoir-faire des femmes dans la lutte contre les violences », la commission Femme et karaté a organisé le dimanche 10 mars 2019 un entraînement d’ensemble et une démonstration publique. L’objectif principal de cet évenement était de célébrer la journée internationale de la femme en tant que femme karatéka. 

 

Ornella Bukeyeneza, présidente de la commission Femme et karate, a fait savoir que cet évenement si important a été organisé pour démontrer ce dont les femmes sont capables et, ensuite, sensibiliser les jeunes filles à s’occuper de ce sport qui, en plus de maintenir une personne en bonne santé, leur apprend les moyens de s’auto-défendre.Mme Bukeyeneza a d’abord réitéré ses sincères remerciements à la Fédération burundaise de karaté (Febuka) qui ne ménage aucun effort pour soutenir les filles qui pratiquent le karaté. « La Febuka a déjà compris que mêmes nous les femmes, nous sommes capables. C’est pour cette raison qu’elle nous a  soutenues dans l’organisation de l’activité qui vient d’être exécutée ici au Dojo national de Judo. Je tiens à remercier toute autre personne qui aurait répondu à notre invitation. Je remercie aussi les hommes qui sont venus s’associer à nous pour célébrer cette journée ensemble. Votre présence est très significative pour nous»; a dit Mme Bukeyeneza.Elle a indiqué que la commission avait invité les clubs de l’intérieur du pays pour venir célébrer cette journée ensemble avec les clubs de Bujumbura mais les karatékas étaient fatiguées parce qu’elles ont célébré cette journée samedi le 9 mars de cette année  à Muyinga. «  Nous avons travaillé avec 38 filles mais il y a des hommes qui nous ont complété. Nous espérons qu’avec cette année, nous aurons déjà atteint un effectif d’au moins 60 filles pour pouvoir trouver les ambassadrices qui vont représenter le pays aux jeux olympiques de 2024 ».Christophe Nkurunziza, Président de la Febuka a remercié la commission pour les activités qu’elle est en train de mener. «Cette commission a été mise en place en 2017 mais elle a déjà realisé beaucoup de projets.  Je l’invite à bien préparer la Journée  internationale de la paix du 6 avril 2019.»Quant à Mme Candide Mukerabashitsi  qui avait représenté les parents, elle a dit que le karaté est un sport très important pour les filles. « Le karaté éduque la jeune fille comme le jeune garçon. Il pousse l’enfant à être organisationnel et lui apprend à se défendre. J’invite tous les parents à laisser leurs filles apprendre le karaté car, c’est un sport d’une importance capitale ».

Olivier Nishirimbere

Ouvrir