Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROJECTION DES FILMS DANS LES QUARTIERS> Son impact sur l’éducation des enfants

Cette activité nécessite un suivi régulier de la part des administratifs à la base

 

Selon les avis de certains parents qui se sont entretenus dernièrement avec la rédaction du quotidien Le Renouveau, la projection des films dans les quartiers   a un impact négatif sur l’éducation des enfants. Ils demandent un suivi régulier et une réglementation de la part des administratifs à la base pour le bien-être des enfants et celui du pays.  

 

Dans la municipalité de Bujumbura, des salles de projection des films sont répandues dans les différents quartiers surtout populaires. Selon les promoteurs,  cette activité  génère des revenus. Cependant, les parents qui se sont entretenus dernièrement avec le quotidien Le Renouveau précisent que l’activité présente un impact négatif pour les enfants qui fréquentent ces petites salles où sont projetés  ces films. Ces parents  soulignent que ces films ont un impact négatif sur le résultat scolaire de ces  enfants qui fréquentent souvent ces salles. « Il y a  certains enfants qui, de retour de l’école, au lieu de réviser les cours ou d’aider leurs parents dans les travaux ménagers, se faufilent dans ces salles où sont projetés les films. Ce qui, par la suite, entraîne  des échecs scolaires pouvant même conduire à des abandons scolaires », ont-ils signalé. Ils ont également fait remarquer que ces salles de cinéma créent  ainsi de mauvais comportements à l’endroit des enfants. « Il y a  d’autres enfants qui volent de l’argent dans leurs familles afin d’accéder dans ces salles de cinéma», ont-ils signalé.  Et d’ajouter que, quant aux  projecteurs de ces films, ils  ne tiennent pas compte de l’âge des clients. Dans ces  salles de projection, on y trouve des gens de différents âges. Donc, ce qui est important pour eux c’est le gain.Ces parents demandent un suivi régulier et une réglementation de la part des administratifs à la base pour le bien-être des enfants et celui du pays. Encore faut-il que les parents soient vigilants. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir