Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Fédération Burundaise des luttes associées> Stage technique

Pour améliorer leurs capacités en ce qui concerne les techniques de lutte associée

 

DSC07658Le Comité national olympique du Burundi, en collaboration avec la Fédération burundaises des Luttes associées   a commencé ce lundi 7 janvier 2019, dans la salle de Judo de Bujumbura, un stage  technique à l’intention des entraineurs  en Luttes associées. C’est dans le but  d’améliorer les capacités de ces derniers en ce qui concerne les techniques de luttes associées. 

 

Les participants à ce stage technique proviennent de différents coins du pays et seront formés par un expert venu du Cuba. Ces  derniers iront  par la suite  partager les connaissances acquises dans leurs clubs d’origines.Dans son discours d’ouverture,  le représentant du Président du Sénat,  Jean   Claude Niyokuri, a précisé que ce stage à l’intention des entraineurs en luttes associées est un programme de la solidarité nationale olympique qui est là pour guider les fédérations nationales à développer les structures techniques internationales.Celui-ci a invité  les stagiaires à participer activement  pour retourner dans les provinces avec un bagage suffisant afin de développer la lutte associée chez leurs cadets.Dans une interview qu’il a accordée aux journalistes, le secrétaire général de la Fédération nationale des  luttes associés Alfred Nimbona a précisé  les grands axes sur lesquels va se baser le stage. Le premier sera le diagnostic des participants par l’expert en plus d’une introduction sur les préparations techniques de base en matière de la lutte. Il poursuivra avec les règles basiques de l’arbitrage et le coaching pour terminer avec les principes fondamentaux d’entrainement individuel et collectif. Après cela ce sera l’évaluation des performances  par des examens théoriques et pratiques afin de classifier les différentes catégories où les meilleurs vont avancer du niveau 1 au niveau 2, puis au niveau 3. M. Nimbona a signalé aussi que ce stage permettra aux fédérations burundaises de développer  la lutte dans le respect des  règles établies par la Fédération internationale  des luttes associées.Vous  saurez que ce stage va durer cinq jours et se clôturera le 12 janvier par une compétition nationale organisée par la fédération burundaises des luttes associées . 

ERIC SABUMUKAMA

Ouvrir