Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SPORT> Son impact sur la valorisation de la femme

Il développe son attitude, ses connaissances et ses capacités d’expériences

 

IMG 0731Bien plus qu’un jeu ou un divertissement, le sport se révèle être un levier formidable de la valorisation de la femme. Retraitée sportive et ancienne handballeuse, Pauline Musabimana fait savoir que  femmes sportives s’affirment au sein de leur famille et de la société en assumant la pratique de disciplines traditionnellement réservées aux hommes.  

 

En participant plus  au sport et aux jeux sportifs ensemble avec les hommes, la femme ou la fille développe au fur et à mesure son estime de soi, fait savoir Pauline Musabima lors d’un entretien avec la rédaction du quotidien d’informations Le Renouveau. En affirmant ceci, l’interlocutrice signale qu’elle se réfère à elle-même parce qu’elle a été amatrice du sport dans sa jeunesse, mais aussi à ses collègues dans le domaine sportif.  Elle témoigne que la participation accrue de la femme ou de la jeune fille au sport promeut son attitude, ses connaissances et ses capacités. « Une femme ou jeune fille engagée dans le sport change énormément de mentalité et se voit aussi capable que les hommes ou les garçons », signale Mme Musabimana.  Partant des expériences vécues, Mme Musabimana  explique qu’en tant que handballeuse à son établissement du  secondaire, elle a compris que les filles sont aussi capables que les garçons après des matches qui les opposaient à ces derniers. « Tantôt, ce sont les garçons qui remportaient la victoire, tantôt, nous  les filles la remportions », témoigne-t-elle. « Finalement, j’ai enfin compris que les filles sont aussi fortes que les garçons et peuvent exercer toutes les activités, même celles traditionnellement réservées à ces derniers», ajoute Mme Musabimana.En plus des jeux sportifs, l’interlocutrice parle aussi de la participation de la femme ou de la jeune fille à des activités physiques comme levier de sa valorisation. « En exerçant une activité physique ensemble avec les hommes, la femme découvre sa capacité de faire en se comparant aux hommes ; ce qui lui permettra de ne plus avoir de complexes à exercer telle ou telle autre activité, soi-disant qu’elle est réservée aux hommes. »Mme Musabimana appelle les femmes et les jeunes filles à aimer le sport car dit-elle, il  peut être un moyen de favoriser l’égalité entre les genres et l’autonomisation des ces dernières.

Eric Sabumukama

Ouvrir