Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FBN> Importance de la formation des officiels de natation

Maintenant les règles de natation sont bien connues

00oDSC 0297Dans le cadre de la formation pour les officiels de natation organisée du 24 au 26 septembre 2018 au Campus Kiriri, les participants ont déclaré avoir appris beaucoup de choses, notamment les règles qui régissent la natation.


Nicolas Bikorimana, un des officiels qui ont suivi le cours a fait savoir qu’après cette séance de formation, il a connu les règles qui régissent la natation. « Nous remercions beaucoup la Fédération internationale de natation (Fina) pour l’expert qu’elle nous a envoyé. Pour le moment, nous allons avoir des nageurs talentueux grâce à cette formation. Nous allons essayer de leur donner les connaissances que nous avons acquises ».M.Bikorimana a ajouté que, parmi les règles qu’ils ont apprises, le rôle du juge-arbitre est prépondérant. La deuxième chose qu’on a apprise, c’est le rôle joué par ces gens qui prennent les minima des athlètes. « Ils doivent veiller à ce qu’ils ne se trompent pas, notamment en  interchangeant les places. C’est vrai les athlètes ne font pas une longue distance dans l’eau mais ils nécessitent quelqu’un qui vérifie celui qui arrive le premier, celui qui arrive en deuxième lieu et ainsi de suite».

Concernant l’assurance des athlètes en cas d’accidents, ils n’ont pas encore atteint ce niveau à cause du manque de moyens financiers, mais un grand rôle dans le secours de celui qui connaît un accident de noyade ou autre est joué par le maître- nageur. « Aussi, les gens ne sont pas encore conscients que les nageurs doivent être assurés. »Le président de la FBN, Cassien Basogomba dit Fantomas, a fait savoir qu’il est très content d’organiser cette formation pour la toute première fois au Burundi. Il a l’espoir que cela va améliorer le niveau de natation pour notre pays. « J’ai l’espoir que la natation va désormais se faire en respectant les règles. Les entraîneurs vont apprendre aux nageurs comment bien nager. Nous allons être capables d’organiser des compétitions au niveau local ou même au niveau international parce que nous avons maintenant nos officiels. Nous leur demanderions de respecter les instructions qui leur ont été données.»Mireille Zimmer, l’expert, a apprécié la façon dont ces officiels étaient intéressés par cette formation. « Ils ont posé des questions très pertinentes. Nous avons mené des discussions vraiment très intéressantes. J’ai l’espoir qu’ils vont améliorer  le niveau de natation au Burundi.»

Olivier Nishirimbere

Ouvrir