Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FEDERATION BURUNDAISE DE NATATION> Participation du Burundi au championnat d’Afrique de natation

Deux athlètes seulement vont représenter le pays

 

IMG 1000A partir du 08 septembre 2018, il est prévu un championnat d’Afrique de natation qui va se dérouler en Algérie. Le Burundi va être représenté par deux athlètes, Billy Scott Irakoze et Belly Crésus Ganira comme l’a indiqué Cassien Basogomba, le président de la Fédération burundaise de natation, dans un entretien avec la rédaction du quotidien d’informations, Le Renouveau, le jeudi 06 août 2018. 

 

M. Basogomba a fait savoir que ledit championnat a été organisé par la Confédération africaine de natation (Cana) et qu’il va débuter le 8 août à Alger en  Algérie. Il a indiqué que le Burundi va envoyer seulement deux athlètes parce que la Fédération n’a pas eu  de moyens de la part du ministère de la Culture et des sports ou de l’Etat  pour les prendre en charge. Les athlètes prennent départ le 7 août pour arriver le 08 et vont participer au championnat le 10, le 11, le 12 et le 13 août de ce mois et ils vont retourner le 14.M.Basogomba a signalé que quand ils ont appris que le ministère n’allait pas leur donner des moyens, la Fédération a fait recours à la confédération internationale qui, par là , a accepté de couvrir 70% des besoins pour pouvoir bien participer à ce championnat (c’est -à-dire la ration et les frais de location des hôtels). « Ils nous ont demandé de faire de notre mieux pour  chercher les 30% qui restent. Je tiens à réitérer mes sincères remerciements au Comité National olympique  (CNO) qui n’a ménagé aucun éffort pour nous soutenir. Il a donné une certaine somme d’argent pour les deux athlètes et pour un membre de la fédération qui va les accompagner». Il a tranquillisé les Burundais comme quoi ces athlètes sont en train de bien se préparer et qu’ils espèrent ramener de bons résultats.M. Basogomba a saisi cette opportunité pour informer qu’il est organisé aux dates des 24, 25 et 26 de ce mois une formation sur l’organisation des compétitions de natation au Burundi, laquelle formation sera donnée par un expert en provenance du Luxembourg.Il demande au ministère de la Culture et des sports, en particulier, et au gouvernement, en général, de soutenir la natation comme ils le font pour les autres disciplines. « Il faut qu’ils mobilisent les fonds requis pour soutenir nos jeunes et ainsi développer le niveau du sport au Burundi. Si les athlètes amènent des médailles, c’est un honneur pour la Fédération de natation, en particulier, et pour le Burundi, en général». 
Olivier Nishirimbere

Ouvrir