Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Athlétisme> Championnats africains d’athlétisme d’Asaba 2018

La Burundaise Francine Niyonsaba a obtenu la médaille d’argent en 1:57.97

 

Nouvelle image ASAux Championnats africains d’athlétisme d’Asaba 2018 au Nigéria, Francine Niyonsaba, championne burundaise du 800 m femmes, est arrivée 2ème, avec un chrono de 1:57.97, après Caster Semenya, championne mondiale du 800 m, avec un chrono de 1:56.05. Elle est suivie de Bayih Habitam Alemu d’Ethiopie en 1 : 58.86. 

 

Avec cette performance de la championne nationale Niyonsaba, le Burundi a obtenu la 14e place sur 23 de cette prestigieuse compétition continentale. Le point noir de la compétition est la non-prise en charge des sportifs burundais par les autorités concernées. La délégation emmenée par Francine Niyonsaba et Antoine Gakeme a en effet dû rejoindre le lieu des championnats par ses propres moyens, et sans survêtements floqués du nom du pays qu'ils représentent.  Les athlètes burundais qui ont participé à ce championnat sont Francine Niyonsaba, Antoine Gakeme, Prosper Niyonkuru, Violette Ndayikengurukiye sur le 800 m et Rodrigue Kwizera sur le 5 000m.

Championnats qualificatifs pour les sportifs africains

La nation Arc-en-ciel devance  la meilleure nation africaine d'athlétisme, le Kenya, avec 39 breloques, dont 5 en or. La double championne olympique Caster Semanya n'a pas chômé, en devenant championne d'Afrique du 400 mètres, en établissant un chrono de 49 secondes 96, nouveau record d'Afrique du Sud, son quatrième après ceux du 800 mètres, du 1 000 mètres et du 1 500 mètres. Ces championnats doivent permettre aux sportifs africains de se  qualifier pour la Coupe intercontinentale d’athlétisme prévue en République tchèque début septembre.La 21è édition des Championnats d’Afrique d’athlétisme s’est déroulée du 1er au 5 août à Asaba au Nigeria. Une compétition marquée par une mauvaise organisation décriée par la presse et les délégations. A cet effet, la Confédération africaine d'athlétisme (CAA) a présenté ses excuses aux athlètes et officiels pour les défis logistiques auxquels ils ont été confrontés pour se rendre à Asaba pour les championnats d'Afrique d'athlétisme. 

Yvette Irambona

Ouvrir