Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Club Zanshin> Entretien avec un karatéka qui a participé aux 3e Jeux africains de la jeunesse

Il a remporté la médaille d’argent

 

IMG 006Elvis Terimbere est l’un des athlètes qui ont représenté le Burundi à la trosiéme édition des jeux africains de la jeunesse qui se sont déroulés à Alger en Algérie. Il a été  deuxième au niveau de l’Afrique, après avoir remporté une médaille d’argent. Ce qui l’a beaucoup contenté. Cela est ressorti de l’entretien qu’il a accordé à la rédaction du quotidien d’informations Le Renouveau, le jeudi 2 août 2018. 

 

Elvis Terimbere est un jeune karatéka âgé de 18 ans. Il évolue dans le club Zanshin qui s’entraîne à l’Ecole française. Il répond toujours présent aux compétitions organisées sur le plan national mais, aussi, si une occasion de faire des sorties se présente, il est toujours disponible et il représente valablement son pays.M.Terimbere a fait savoir que lorsqu’il se présente et décroche une médaille, c’est un honneur pour lui-même, pour ses parents et pour son pays natal. « Cela me donne le courage de continuer à fournir  beaucoup d’efforts pour que je puisse remporter d’autres médailles  dans les prochaines compétitions. Je n’oublierai jamais la médaille que je viens de remporter dans ces 3e Jeux africains de la jeunesse. »M. Terimbere s’est présenté dans le championnat d’Afrique qui s’est tenu à Yaoundé au mois de juin 2017 (5e place), le championnat du monde des cadets, juniors et moins de 21 ans  qui s’est tenu à Ténérife en Espagne au mois d’octobre 2017 (11e place), le tournoi de la Ligue des jeunes à Umag en Croatie du 29 juin au 6 juillet et cette 3e édition des jeux africains de la jeunesse qui s’est tenue en Algérie du 18 au 28 juillet 2018. M. Terimbere indique qu’il continuera à travailler pour que le Burundi continue à avoir un nom dans le concert des nations. « Plus je participe dans différentes compétitions, plus j’acquiers de l’expérience, et plus mon niveau sera élevé. Le training camp de trois jours que j’ai fait en Croatie m’a beaucoup aidé.»Il remercie le Comité national olympique (Cno) pour la façon dont il s’occupe des sportifs, la fédération de Karaté pour son suivi. Il remercie aussi ses parents parce qu’ils lui facilitent ses entraînements.Son entraîneur, Gilbert Havugimpundu, fait savoir que son athlète est très talentueux. Il l’encourage à fournir beaucoup d’efforts pour continuer à élever son niveau et pouvoir bien représenter le pays aux jeux olympiques de 2020. Il lui promet qu’il ne ménagera aucun effort pour l’entraîner afin de continuer à décrocher des médailles.

Olivier Nishirimbere

Ouvrir