Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FEDERATION DE FOOTBALL DU BURUNDI> Elections communales

Berthe Kanyange, élue présidente du football féminin en commune Muha

 

Berthe1La Fédération de football du Burundi est dans une période électorale, elle a commencé les 11, 12 et 13 août 2017 avec les associations communales. C’est dans ce cadre que Berthe Kanyange a été elue, à l’unanimité, présidente de la commission du football féminin en commune Muha. Dans l’entretien qu’elle nous a accordé, elle se rejouit du faite que le football féminin au Burundi connaît d’énormes progrès.  

Le Renouveau : Qui est-elle Berthe Kanyange ?

Berthe Kanyange : Je suis Burundaise de nationalité, mère de deux enfants et fervente amoureuse du sport et particulièrement le football. Avant et après mon mariage, en 1999, j’ai joué au basket-ball jusqu’en 2004, l’année à laquelle je me suis lancée dans l’arbitrage en football. J’ai participé à un stage d’entraîneur au Togo, en 2006, et en 2007, la fédération m’a confié les responsabilités de la sélection féminine qui avait accueilli au Burundi une sélection brésilienne et qui, par après a participé à la Cecafa féminine. Je suismère de deux enfants, une fille, Landrine Kongolo (23 ans) et un garçon, Steven Seagal Kongolo (17 ans) il joue dans le championnat belge de deuxième division dans le club de Racing white daring de Molembeek 47.

L. R : Qu’est ce qui vous a particulièrement motivée à postuler à ce poste ?

B. K : La première chose est que j’aime le sport et particulièrement le football. Ensuite, je voudrais relancer le niveau du football féminin dans ma commune. Et en dernier lieu, je voudrais aider les filles, surtout celles de ma commune à aimer et pratiquer le football. Leur faire comprendre qu’aujourd’hui, le football est devenu un travail où l’on peut gagner sa vie même en étant marié.

L. R : Comment trouvez-vous le niveau de développement du football féminin au Burundi ?

B. K : Contrairement à ce qui se passait avant, aujourd’hui le football féminin est soutenue par la fédération et le public qui le boudait commence à venir nombreux aux différentes rencontres. En plus de cela, les filles burundaises participent à plusieures compétitions organisées à travers le monde. Ceci pour confirmer que le football féminin connait un bon développement.L. R : Pour terminer, quels sont vos objectifs au cours de votre mandat ?B. K : La première chose sera de chercher d’abord les terrains de jeu pour faciliter la pratique du football aux filles de Muha. Il y aura ensuite la sensibilisation dans les différentes zones et plus tard organiser des championnats interzonales, intercommunales et pourquoi pas inter provinciales des filles.
Kazadi Mwilambwe

 

FFB> Lancement de la campagne distribution de ballons de football aux équipes de 3e et 4e divisions

Mille six cents ballons vont être distribués au niveau national pour les compétitions communales

DSC 0171Le président de la Fédération de football du Burundi (FFB), Révérien Ndikuriyo,  a lancé,  le jeudi 10 août 2017, une campagne de distribution de ballons aux équipes des 3 e et 4e divisions de la mairie de Bujumbura au Centre technique national de football. Chaque équipe  bénéficie de deux ballons pour  les compétions communales. Cette distribution se poursuivra sur tout le territoire du Burundi. Au total, 1 600 ballons vont être distribués à 600 équipes de la 4e division et à 200 équipes de la 3e division. 

 

Le président de la Fédération de football du Burundi a informé que les ballons sont donnés surtout pour les compétions communales où se situe la 4e division. Et de dire que quatre vingt dix communes parmi les 119 ont des associations de football et, pour développer le football, les équipes des juniors dans les communes ont été formées. Prochainement, a ajouté M. Ndikuriyo, il y aura la mise en place de la vision 2026 pour préparer les équipes de catégorie junior à participer à la coupe du monde de 2026. Cela demande la préparation des joueurs de 9 à 18 ans, qui seront en 2026 âgés de 21 à 27, parmi lesquels on va choisir 23 qui représenteront le Burundi à la coupe du monde de 2026. « Ces ballons ont été achetés par la FFB appuyée par la société Azam TV qui, dans sa vision, a pour but de vendre les décodeurs au Burundi pour suivre les chaînes de  télévision de football qui distribuent les images par la voie de satellite et veut faire aimer le football au niveau des communes, des zones et des collines afin d’avoir une grande clientèle pour l’abonnement et l’achat des décodeurs lorsqu’elle commencera les activités », a précisé M. Ndikuriyo. Il a fait savoir que la télévision nationale peut mettre en exécution ce programme parce qu’elle va acquérir une technologie lui permettant   de montrer les chaînes de télévision via le satellite. M. Ndikuriyo a indiqué que les équipes de la 1ère division vont également bénéficier de plus de ballons parce qu’il leur a été demandé de former des équipes des juniors de 18 ans et de 15 ans.    La mairie de Bujumbura a beaucoup d’équipes  (48 dans la 4e division et  33 dans la 3e) et il a été demandé de les réduire à 24 dans chaque division tout en n’empêchant pas aux enfants de jouer.  Il a signalé que, dans la capitale, on ne cultive pas mais on fait différents métiers comme la forge, la soudure, mais aussi le football.
Ezéchiel Misigaro

 

Page 1 sur 165

Ouvrir