Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Zone Gatumba> Bilan des dégâts causés par les dernières pluies

Un enfant de 3 ans est mort et environ 700 maisons détruites

 

DSC06279Un enfant mort, plus de 600 maisons démolies, 750 maisons inondées et 400 champs des cultures endommagés, tel est le bilan des pluies diluviennes qui se sont dernièrement abattues sur la zone Gatumba.  On trace de nouveaux  caniveaux en plus de ceux existants, avec  l’assistance de l’Administration et d’autres partenaires.  

 

Le chef de la zone Gatumba, Hussein Ntahetwa, a dressé le bilan des dégâts causés par les dernières pluies diluviennes qui sont abattues sur cette partie de la commune Mutimbuzi. 688 maisons se sont écroulées, 750 maisons ont été inondées et 400 champs de différentes cultures ont été endommagés. Les murs d’une maison sont tombés sur un enfant de 3 ans,  causant la mort de ce dernier. Il a dressé ce bilan lors de la réunion de l’administrateur communal de Mutimbuzi, Damien Barindambi, avec la population de la zone Gatumba. Hussein Ntahetwa a fait remarquer que ces catastrophes naturelles sont survenues en dates allant du 10 au 11 avril 2018 en plus de la dernière pluie qui s’est abattue sur Gatumba le dimanche 22 avril 2018. Il a profité de la présence de l’administrateur communal pour soumettre les doléances de la population de son ressort. Et comme celle-ci est dans une situation difficile, il lui a demandé de frapper à toutes les portes des partenaires qui pourraient être sensibles aux conditions de ces victimes des catastrophes naturelles. Il n’a pas manqué d’évoquer, par exemple, le ministère ayant la solidarité nationale dans ses attributions. Encore faut-il que la Croix-Rouge fasse une intervention allant dans le sens de pulvériser les quartiers inondés. Il est à noter que la population est en train de creuser de nouveaux  caniveaux en plus de ceux existants. Mais il s’agit là des caniveaux de fortune étant donné qu’ils ne sont pas cimentés. Auparavant, il a affirmé que la situation sécuritaire se porte bien malgré les rumeurs qui sont véhiculés par les ennemis de la paix et de la sécurité et qui sont liés aux mauvais enseignements en rapport avec le prochain référendum constitutionnel. Il a informé la population de Gatumba que la Commission vérité et réconciliation est à pied d’œuvre dans cette circonscription. Il lui a ainsi demandé de se dépêcher pour faire ses dépositions en vue de faciliter sa  tâche  car l’échéance touche presque à sa fin. 

MASTA SHABANI

Ouvrir