Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Sénat> Ouverture de la session parlementaire ordinaire de Février 2018

Treize projets de loi envoyés par le gouvernement pour analyse

 

DSC03580Le président du Sénat, Révérien Ndikuriyo, a procédé à l’ouverture solennelle de la session parlementaire ordinaire de Février, le lundi 5 février 2018 après un mois de vacances. A cette occasion, il a fait le bilan de ce qui a été réalisé par les sénateurs  pendant ledit mois. Il a également parlé du travail qui les attend au cours de cette cession. Il a admiré les prestations et appelé à aller encore de l’avant.   

 

Lors de l’ouverture de la session de février, M. Ndikuriyo a dit que le gouvernement leur  a envoyé treize projets de loi à analyser en plus d’autres déjà sous analyse au niveau des commissions. Il dit que ce mois de vacances parlementaires a été une occasion d’effectuer des descentes auprès de la population,  de travailler ensemble et d’échanger.  Au cours de ce mois, la Deuxième vice-présidente du Sénat et celle de l’Assemblée nationale ont visité les familles qui ont des propriétés foncières au site réservé à la construction des bâtiments qui abriteront le siège du parlement du Burundi à Gitega pour échanger sur la mise en oeuvre de ce projet. Concernant le renforcement de la coopération entre le Sénat, les organisations internationales dont il est membres et d’autres institutions sénatoriales, les sénateurs ont participé à la première réunion du parlement panafricain tenue au Sénégal. Une viste a également été effectué  à l’Assemblée nationale du Ghana au cours d’une mission de travail dans ce pays.  A cette occasion, on a fait état du pas déjà franchi par le Burundi dans le renforcement de la paix, de la sécurité, de la politique, et des droits de l’Homme. Ensemble, ils ont analysé les domaines de coopération pour renforcer l’amitié et les relations entre les institutions représentatives des peuples des pays respectifs. Le président du Sénat se dit satisfait de la recommandation du bureau de l’Assemblée parlementaire francophone à l’Assemblée générale de réanalyser la sanction de mise du Burundi sous observation. Cela lui donne espoir que ce qui se fait dans le pays satisfait les organisations dont le Sénat est membre. 

Respect de la volonté du peuple

Au cours de ces cérémonies, M. Ndikuriyo remarque avec amertume qu’il y a des Burundais et étrangers qui propagent des propos allant à l’encontre des souhaits de la population burundaise concernant le projet d’amendement de la Constitution. «Nous voudrions  vous informer que le pouvoir émane du peuple et que passer outre les souhaits du peuple est synonyme de trahison. Quant aux étrangers, nous voudrions leur signifier que la gestion des affaires d’un pays autonome et indépendant incombe à la population de ce pays. Nous leur demandons de soutenir là où il s’avère nécessaire, parce que le Burundi voit bien d’où il vient, où il en est, et là où il va », a dit M. Ndikuriyo.  Il a remercié le gouvernement pour la sensibilisation en rapport avec la révision de la Constitution.  Il appelle les sénateurs à continuer à se donner pour représenter valablement le peuple. Le personnel du Sénat est également appelé à continuer à s’atteler  avec assiduité au travail pour accroître le rendement et promet de les accompagner.  Au cours de ces cérémonies, M. Ndikuriyo a remercié le gouvernement pour sa politique de réduire les disparités salariales.  Il dit que cela pourra améliorer le bien-être et les prestations des fonctionnaires de l’Etat.  Il apprécie également l’accueil  qui a été réservé aux réfugiés congolais fuyant l’insécurité dans le Sud Kivu. 

Alfred Niimbona

Ouvrir