Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SENAT> Clôture de la session parlementaire ordinaire d’octobre 2017

Onze projets de lois sur dix-neuf envoyés par le gouvernement burundais ont été adoptés

00ABB0Le sénat burundais a procédé à la clôture de la session parlementaire ordinaire d’octobre, le vendredi 29 décembre 2017. Onze projets de lois sur dix-neuf envoyés par le gouvernement burundais ont été adoptés.Dans ces cérémonies de clôture de la session parlementaire  ordinaire d’octobre par le sénat burundais, étaient présents les différents dignitaires. Comme l’a indiqué le président du sénat burundais, Révérien Ndikuriyo, le sénat de la république du Burundi a convenablement rempli ses missions prévues par l’article 187 de la Constitution burundaise.


Parmi les réalisations au cours de cette session du mois d’octobre, M.Ndikuriyo a notamment indiqué qu’il a visité les différentes circonscriptions  pour inviter les populations à changer de  mentalités afin d’atteindre un développement durable. Plusieurs infrastructures construites par la population grâce à l’appui du gouvernement  ont été inaugurées. La population a été mobilisée pour protéger le sol en plantant des arbres. Au cours de cette activité, plus de soixante deux mille arbres de variétés diversifiées  ont été plantés dans les  provinces de Ruyigi et Makamba, a dit M.Ndikuriyo. En matière de diplomatie parlementaire, le président du sénat burundais, Révérien Ndikuriyo, a fait savoir qu’il a participé à la Conférence internationale  de l’organisation « Seamaul undong » en Corée du Sud pour s’inspirer de l’expérience coréenne en matière de développement communautaire. Une délégation de l’Assemblée parlementaire  de la Francophonie (APF) venue au Burundi a été accueillie du 19 au 23 novembre 2017. Dans un communiqué de presse du 22 novembre 2017, M.Ndikuriyo a indiqué  que la délégation du bureau de l’APF a annoncé que les membres du bureau pourraient  choisir de modifier la sanction dont fait l’objet la section burundaise, au cours de la prochaine réunion qui aura lieu à Paris en février 2018.Au cours de cette session du mois d’octobre a précisé M.Ndikuriyo, sur 19 projets de lois envoyés par le gouvernement burundais pour analyse et adoption, 11 ont été adoptés.Contribuer aux élections, un geste de la consolidation de la souveraineté nationale.Le président du sénat burundais a fait savoir que lors de ses visites effectuées dans toutes les 119 communes du Burundi,  la population  a donné ses contributions pour une résolution des crises observées  chaque fois que les élections sont organisées au Burundi. Parmi celles proposées, la population s’est prononcée en faveur de la révision de la Constitution burundaise. Dans plusieurs communes du pays visitées, M.Ndikuriyo a indiqué que la population a proposé  que les Burundais financent eux-mêmes les élections au lieu de toujours  attendre une hypothétique aide venant de l’extérieur. Présentement, de nombreux Burundais ont déjà versé leurs contributions, a-t-il dit. M.Ndikuriyo a vivement remercié tous ceux qui ont déjà compris que contribuer pour l’organisation des élections  est un geste fort de consolidation de la souveraineté nationale. Bien qu’il y ait des Burundais épris d’un esprit patriotique, il existe encore des gens qui sillonnent monts et vallées pour saper le moral des contributeurs aux élections. Le président du sénat burundais a saisi cette occasion pour inviter ceux qui seraient encore sceptiques à verser  leurs contributions aux élections pour consolider davantage l’indépendance de notre pays. Pour clore, M.Ndikuriyo a demandé aux sénateurs  de rendre visite aux populations de leurs circonscriptions.

MARTIN  KARABAGEGA

Ouvrir