Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Délinquance des élèves> Lamentations des parents

Une collaboration renforcée entre parents et enseignants s’avère nécessaire

 

Les parents se lamentent sur la délinquance de certains élèves qui se remarquent  dans certaines écoles privées.  Selon eux, une collaboration renforcée entre les parents et les enseignants s’avère nécessaire pour éradiquer le comportement indigne des élèves. 

 

Certains élèves font la délinquance au moment où les autres sont en classe. Et cela se fait souvent à l’insu des parents. M.N qui s’est exprimé a indiqué que c’est gênant de rencontrer des élèves dans la rue alors que les autres sont en cours. Pour M.N, les enseignants devraient être vigilants pour assurer une bonne éducation aux élèves lorsqu’ils sont à l’école. C’est en effet eux qui remarquent l’absence  des élèves en classe. Quant à A. N, il souligne que la gestion des élèves surtout ceux qui sont en âge d’adolescence est difficile mais les efforts doivent être réalisés aussi bien par les parents que les enseignants. Et il a indiqué qu’il devrait y avoir une collaboration renforcée entre les parents et les enseignants. Concernant les uniformes, il a souligné qu’au début de l’année scolaire, les parents achètent des uniformes qu’ils jugent adéquat pour leurs enfants. Mais après deux ou trois semaines, le constat est que pour certains élèves  l’uniforme est déjà modifié. Cependant, notre source a souligné qu’il y a certains parents qui sont complices dans l’habillement de leurs enfants ou d’autres comportements indignes des élèves.  Car, il y a ceux qui remarquent  par exemple que l’uniforme de leur enfant a été transformé  et ils laissent la situation comme elle se présente tant que l’enfant n’est pas renvoyé. Aussi, les parents devraient vérifier dans les cartables de leurs enfants s’il n’y aurait pas un autre habit qui n’est pas l’uniforme car il y a ceux qui se changent avant d’arriver chez eux. Notre interlocuteur suggère que tout parent soit responsable des élèves qu’il rencontre dans la rue pendant les heures de cours en leur demandant s’ils ont la permission de sortir.  
Fidès Ndereyimana

Ouvrir