Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Communication> Entre les élèves malentendants et leurs parents

Ils éprouvent un problème de communication

 

DSC 2016Les enfants malentendants qui utilisent le langage des signes rencontrent beaucoup de difficultés dans la communication avec leurs parents et l’entourage. Cela constitue un frein au développement intellectuel chez les enfants et ils se sentent comme des étrangers dans leur famille.

 

Les élèves qui fréquentent l’école des malentendants(Ephphatha) éprouvent des difficultés de communication lorsqu’ils rentrent chez eux ou lorsque leurs parents viennent leur  rendre visite à l’école. Selon le directeur-adjoint de l’Ephphatha, Zabulon Nkurunziza, les élèves n’ont pas de problème de communication  à l’école, car tous connaissent  le langage des signes.Mais à la maison, ces enfants rencontrent beaucoup de difficultés du fait que leurs parents ou leurs frères et sœurs ne connaissent pas le langage des signes. Cela constitue un frein pour le développement intellectuel de ces enfants. M. Nkurunziza a fait savoir que cela se remarque lorsque les parents viennent rendre visite à leurs enfants à l’école. Souvent, les enseignants ou autres autorités jouent le rôle d’intermédiaire entre les parents et leurs enfants.  Il a souligné que, là aussi, il y a un problème du fait que la traduction de la langue maternelle en langage des signes ne coïncide pas totalement.Ainsi, suite à ce problème  de traduction de la langue maternelle en langage des signes, les enfants malentendants éprouvent des difficultés lorsqu’ils étudient le Kirundi. C’est pourquoi dans les tests nationaux, les enfants malentendants ne réussissent pas bien dans ce cours.Concernant ce problème de communication entre les élèves malentendants et leurs parents, notre source conseille ces derniers d’apprendre quelques notions du langage des signes.Cela dans l’optique de faciliter la communication mais aussi pour encourager ces enfants dans l’apprentissage. Mais également pour éviter que les enfants malentendants se sentent comme des étrangers dans leur famille. M. Nkurunziza a invité tout un chacun à éviter de  stigmatiser les enfants malentendants car c’est aussi un autre handicap qui freine le développement intellectuel.
Fidès Ndereyimana

Ouvrir